Eric Reinhardt : « L’amour et les forêts »

eric reinhardt l'amour et les forets

Présentation de l'éditeur : 
"À l'origine, Bénédicte Ombredanne avait voulu le rencontrer pour lui dire combien son dernier livre avait changé sa vie. Une vie sur laquelle elle fit bientôt des confidences à l'écrivain, l'entraînant dans sa détresse, lui racontant une folle journée de rébellion vécue deux ans plus tôt, en réaction au harcèlement continuel de son mari. La plus belle journée de toute son existence, mais aussi le début de sa perte.
Récit poignant d'une émancipation féminine, L'amour et les forêts est un texte fascinant, où la volonté d'être libre se dresse contre l'avilissement."

Né en 1965 à Nancy, Éric Reinhardt a travaillé dans l’édition, puis dans l’édition de livres d’art. En 1991, il se met à écrire et publie en 1998 un premier roman Demi-sommeil. Tout au long de ses livres, il observe notre société, ses différentes classes et leurs mœurs, avec un regard et une écriture sarcastique mais également poétique.

« L’amour et les forêts » est un roman saisissant. C’est avec une écriture d’une grande précision, vive et intense qu’Éric Reinhardt décrit le quotidien, les rêves et les frustrations de Bénédicte Ombredanne. Ce personnage féminin est rendu attachant par la mise en avant de ses luttes intérieures, de ses tentatives de survie contre l’étouffement systématique de ses espoirs de vie meilleure par son mari. Ce mari se révèle être un pervers narcissique entre les lignes, une sombre personne qui laisse planer son ombre dans le tout roman.
Ce qui me plait dans ce roman, c’est l’incroyable volonté de vivre de Bénédicte Ombredanne et sa stratégie de mise en œuvre d’espaces de respiration. Eric Reinhardt décrit tout cela avec beaucoup de finesse et d’intelligence tout en laissant une place suffisante au lecteur pour s’approprier les ombres de sa Bénédicte et la touffeur de ses forêts imaginaires.
Un peu d’humour se dessine aussi avec la retranscription d’une conversation meetic. Un vrai moment d’anthologie!
Un roman qui vous habitera longtemps et vous posera la question « jusqu’où seriez-vous prêt à aller par amour? (contraint et forcé) »….

« On est tous divisés, on est intérieurement plusieurs personnes contradictoires qui se combattent ou dont les intérêts se contredisent, on est tous amenés à jouer des rôles qui en définitive sont des facettes d’une vérité unique qu’on passe son temps à intérioriser, à travestir, à protéger du regard d’autrui et finalement à trahir, parce qu’on a honte de s’avouer aussi complexe, pluriel, tiraillé, contradictoire et donc essentiellement indéfini, alors que c’est précisément notre force. »

Eric Reinhardt, L’amour et les forêts, Gallimard, Août 2014, 368 pages, 21,90 euros

Publicités

Un commentaire sur « Eric Reinhardt : « L’amour et les forêts » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s