Dominique Ané : « Regarder l’océan »

 

regarder l'océan

Présentation de l'éditeur : "En quelques textes qui se répondent et s’éclairent, 
Dominique Ané dresse le portrait d’un jeune homme inquiet qui lui ressemble. Livre 
des premières fois et des découvertes fondatrices, il dit toutes les rencontres, avec
 la musique, les amis, les filles, et rend compte des chagrins, des colères, et de la 
peur devant l’existence. La détermination à devenir musicien est l’endroit où 
converge tout le récit, là où il puise le courage. Des expériences de groupes aux 
tournées et nuits d’hôtel, le chanteur se construit dans sa relation singulière aux 
mots et à la voix, celle qu’il redonne à l’enfant et à l’adolescent qu’il a été. 
Une voix d’une force vibrante qui traverse tout le livre."

Dominique Ané est auteur, compositeur et interprète. Il sort conjointement un album « Eléor » et un livre de forme courte compilant plusieurs textes sur tout ce qui l’a construit, ému et interpellé.

Ce recueil évoque la vie et ses turpitudes, des souvenirs d’événements fondateurs pour l’homme et l’artiste. De l’évanescence des sentiments, à leur disparition, l’auteur entraîne son lecteur dans l’intime et l’universel. Une mise à nu des doutes d’un homme d’hier et d’aujourd’hui.

« La vie me fait peur, mais il faut bien vivre. Un regret, si fort soit-il, n’y suffit pas. J’apprends à me faire aimer, et à aimer moi-même. Cela m’occupe. Mon obsession a perdu de son autorité : j’en viens parfois à douter de la fiabilité de mon souvenir. Je m’en veux alors un peu. »

J’ai aimé la forme courte, les thématiques abordées, la délicatesse et la poésie de l’écriture contrastant par moment avec le cinglant de quelques phrases bien choisies.
Laissez-vous prendre par la main…

« J’arrive chez elle en fin de matinée, nous ne nous sommes pas vu depuis plusieurs jours. Je ne sais plus où nous en sommes, si je suis encore son amant. Je suis prêt à tout accepter. Même à admettre  que notre relation n’est qu’une construction mentale, calquée sur une vision surannée de l’amour, comme elle se plaît à le répéter. »

Dominique Ané, Regarder l’océan, Stock, avril 2015, 96 pages, 12.50 euros

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s