Nathalie Côte : « Le renversement des pôles »

explolecteurs

Logo 68Le renversement des pôles

Présentation de l'éditeur : C’est avec une drôlerie acide et un véritable talent 
d’entomologiste que Nathalie Côte étudie, le temps d’un été, un spécimen d’un 
genre particulier: le couple en vacances. Les Bourdon et les Laforêt ont loué 
deux appartements voisins dans une résidence avec piscine en bord de mer. Chacun  est arrivé avec la même envie: consacrer ce temps béni aux enfants, au repos, aux projets. Et tous sont rattrapés par leurs obsessions propres: fuir un mari 
ennuyeux, gagner vite plus d’argent, faire oublier qu’on a pris dix kilos, faire 
semblant que tout va bien. Passée l’euphorie de l’échappée belle, ils ne tarderont pas à découvrir que changer de vie a un prix, que la liberté exige du souffle et qu’elle ne s’achète jamais à bon compte.

Nathalie Côte est compositrice de musique d’illustration et d’œuvres électroacoustiques. On retrouve ce talent de la composition dans son premier roman où elle écrit avec brio la partition de quatre adultes, deux couples, chacun en proie avec un choix.
Deux couples antinomiques dans leur situation socio-professionnelle mais proches dans leurs envies, luttes et secrets.

La première phrase du roman donne d’emblée le ton entre gravité et comédie, entre tension et espoirs.

« L’amour a ceci de commun avec les chambres à air qu’il éclate sans prévenir quand il ne fuit pas sournoisement. »

Dans le couple Laforêt, Antoine jouit d’un bonne place de statisticien dans une grande entreprise, il se passionne pour la macrophotographie et l’infiniment petit, lui qui est incapable de voir l’éloignement de sa femme, Claire. Cette dernière ne l’aime plus et expulse lors de séances d’aquabike une colère sourde qui ne cesse d’enfler. Leur fils Erwan est l’élément qui leur permet de tenir leurs rôles. Leur chien Hercule (qui figure sur la jaquette) est en pension chez les parents de Claire le temps des vacances.

Le couple Bourdon se compose de Vincent, un informaticien qui marche aux heures sup afin de gagner de plus, alors qu’il aurait rêvé devenir journaliste sportif et de sa femme Virginie qui comble la vacuité de son existence et la frustration d’avoir des kilos en trop par une une fièvre consommatrice assez incroyable. Ils ont deux filles Chloé et Léa.

Les deux familles se retrouvent dans une résidence de vacances avec piscine. Elles sont voisines dans leur immeuble. Elles auront quelques contacts et quelques à priori aussi l’une envers l’autre.

Deux grains de sable vont venir perturber l’équilibre précaire des familles, un homme prénommé Simon qui fera tourner la tête de Claire et un site internet de trading qui fera perdre la tête à Vincent.

« Le renversement des pôles est un phénomène récurrent au cours duquel le champ magnétique de la Terre s’inverse.Selon certains spécialistes, il faudrait des centaines, voire des milliers d’années pour que le Nord bascule vers le Sud. D’autres affirment que ce changement pourrait intervenir dans un temps très bref, le temps d’une vie humaine. Néanmoins, ils s’accordent sur les deux scénarios possibles à l’issue de la phrase de déplacement, soit le pôle revient à sa configuration initiale et on parle d' »excursion », soit il se maintient dans sa nouvelle position, on parle alors d' »inversion ». La question qui préoccupe les scientifiques n’est pas de savoir si un prochain renversement aura lieu, mais quand il aura lieu. »

Nathalie Côte suit l’évolution des ses personnages dans un style direct et vif. Elle étudie la classe moyenne et les relations de couple au microscope, tout en révélant ces moments de bascules ou de gênes qui mènent souvent aux fameux choix de vie.

J’ai aimé le ton drôle, les phrases courtes et les métaphores audacieuses de l’auteure. Ce premier roman se lit comme se regarde une comédie et on en tourne les pages avec envie .

Nathalie Côte, Le renversement des pôles, Flammarion, 19 août 2015, 192 pages, 16 euro

Publicités

2 commentaires sur « Nathalie Côte : « Le renversement des pôles » »

  1. Mon avis paraîtra demain. Je suis beaucoup plus nuancée que toi. Je me demande notamment ce qu’il me restera d’une telle lecture dans une ou deux semaines…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s