Haruki Murakami : « L’étrange bibliothèque »

L'étrange bibliothèque

Présentation de l'éditeur : "Entre rêve et cauchemar, Haruki Murakami nous livre une nouvelle inédite, hypnotique, grinçante, superbement mise en image par la talentueuse illustratrice allemande Kat Menschik, qui restitue à merveille l'inquiétante étrangeté de l'univers du maître.
Je m'assis sur le lit, m'enfouis le visage dans les mains. Pourquoi devais-je subir une telle épreuve ? Alors que j'étais simplement venu à la bibliothèque emprunter des livres !
« Dites-moi, M. l'homme-mouton, fis-je. Pour quelle raison le vieil homme veut-il m'aspirer le cerveau ?
– Eh bien, lorsque le cerveau est bourré de savoir, il est particulièrement délicieux. Nutritif et consistant. Bien crémeux, riche en pulpe. »"

Haruki Murakami est un auteur japonais traduit partout dans le monde. Il a reçu de nombreuses distinctions littéraires internationales. Il mêle dans ses romans avec beaucoup de délicatesse les mythologies occidentales et les croyances orientales. Il signe une oeuvre originale et particulière qui enchante par son originalité.

L’étrange bibliothèque est une nouvelle illustrée où règne toute la magie de cet auteur. Oscillant entre fantastique et réel, Murakami nous emmène dans les méandres des entrailles d’une bibliothèque pas comme les autres.

L’auteur suit un jeune garçon venu faire une recherche. Cette recherche de savoir va le conduire à un étrange personnage, gardien du savoir et des fonds spéciaux. L’ambiance est étouffante dans cette petite salle et la magie va très vite s’engouffrer et conduire le jeune garçon et le lecteur dans des territoires insoupçonnés.

« Et puis, dans le même temps, mon angoisse se transforma en une angoisse qui n’était plus véritablement angoissante. Et toute angoisse qui n’est pas spécialement angoissante, au bout du compte, c’est une angoisse sans importance. »

Emprisonné par un vieil homme qui veut récupérer de son jeune cerveau riche en connaissance une curieuse substance, le jeune garçon vit un drôle de cauchemar aux accents fantastiques. Cela amène le lecteur à réfléchir sur l’existence, le pourvoir de la connaissance et la valeur de la vie. Le jeune garçon va très rapidement tisser une relation à part avec son geôlier un homme-mouton terrorisé par le vieil homme. Une jeune fille vient également lui rendre visite, mi sylphide mi créature magique.

« Quand je suis seul, l’obscurité me paraît plus noire encore. Aussi noire que durant une nuit de nouvelle lune. »

J’ai bien entendu aimé la magie de l’écriture de Murakami dans cette nouvelle qui condense tout son art de la narration et de l’évocation mais j’ai aussi apprécié la poésie et les correspondances entre le texte et les illustrations qui ouvrent les portes secrètes d’une littérature figurative et abstraite. Il est difficile de parler de cette nouvelle sans trop en dire, mais je suis sûre qu’elle saura vous ravir par sa fraîcheur et ses contrastes.

Laissez-vous emporter!

Haruki Murakami, L’étrange bibliohtèque, Belfond, novembre 2015, 72 pages, 17 euros

Publicités

Un commentaire sur « Haruki Murakami : « L’étrange bibliothèque » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s