Jour 24 : Gaëlle Josse nous offre un conte de noël

avent

Gaëlle Josse est une auteure à la plume poétique et délicate. Avec peu de mots elle saisit les émois et les questionnements intérieurs. Elle nous fait le très joli cadeau de nous offrir ce conte de Noël, merci à elle et de très joyeuses à vous tous!

Lire la suite de « Jour 24 : Gaëlle Josse nous offre un conte de noël »

Publicités

Jour 23 : Maylis de Kerangal : « La vie voyageuse »

avent

la vie voyageuse

Présentation de l'éditeur : "Ariane Malauzier travaille pour la revue L'Archiviste, spécialisée en généalogie. Elle enquête sur le puzzle des origines d'autrui. Le cul-de-sac d'une vie bien réglée, en apparence. Jusqu'à ce que sa vénérable tante Jeanne, dame à chapeau et tailleur Chanel, lui propose de retrouver Ignacio Torres, exilé espagnol qui fut l'éphémère et secret amant de sa jeunesse guindée. Selon le principe des vases communicants, ce périple fait remonter à la surface un autre mirage sentimental.
 Ce livre d'aventures intimes dessine une errance identitaire mélancolique et sensuelle, proche de la géographie sentimentale de certains films d'Antonioni. Dans ce retour sur soi de la mémoire amoureuse, rien de linéaire. Tout n'est que détour et éternel retour, flash-backs prémonitoires et incertitudes rétrospectives, à l'image du désordre intérieur de l'héroïne."

La vie voyageuse est le deuxième roman de Maylis de Kerangal. Elle y parle d’amour, de regrets et de temps qui passe trop vite avec son ton et son style reconnaissables entre mille, ses phrases longues et enveloppantes, sa capacité de description si juste.

Lire la suite de « Jour 23 : Maylis de Kerangal : « La vie voyageuse » »

Jour 22 : Agnès Desarthe : « Ce cœur changeant »

avent

Ce coeur changeant

Présentation de l'éditeur : "« Face à la vie, elle avait la même impression que lorsqu’elle regardait le paysage défiler par la fenêtre du train : si elle 
était dans le sens de la marche, le panorama semblait se jeter sur elle, et ses yeux affolés ne savaient à quel détail s’attacher ni quelle ligne suivre. Elle se sentait écrasée par l’image qui ne tenait pas en place, ne cessait de se 
transformer. Assise en sens inverse, elle retrouvait son calme et contemplait 
l’horizon jusqu’à sombrer dans le sommeil. Alors… alors, songeait-elle, 
peut-être pourrait-on dire que c’est la même chose lorsqu’on regarde soit en 
direction de l’avenir, soit vers le passé. Peut-être est-ce pour cela que j’ai tant besoin de mes souvenirs. » Née à l’aube du XXe siècle, Rose débarque à Paris à 20 ans et se trouve projetée dans un univers totalement inconnu. L’affaire Dreyfus, puis la guerre de 14 éclatent. Les années folles se succèdent. Les 
bas-fonds, la vie de bohème, la solitude... Rose risque à tout moment de 
tomber."

Agnès Desarthe est romancière, elle a publié notamment : Un secret sans importance (prix du Livre Inter 1996), Dans la nuit brune (prix Renaudot des lycéens 2010) ou encore Une partie de chasse, ainsi que de nombreux ouvrages pour la jeunesse.

Lire la suite de « Jour 22 : Agnès Desarthe : « Ce cœur changeant » »

Jour 21 : Anne Martinetti : « Agatha, la vrai vie d’Agatha Christie »

avent

agatha

Présentation de l'éditeur : "La vie d'Agatha Christie - auteure de 80 romans et nouvelles vendus à deux milliards d'exemplaires dans le monde - enfin racontée en roman graphique !
Saviez vous qu'Agatha Christie a elle-même organisé sa propre disparition pour punir un mari infidèle, qu'elle n'a eu de cesse de voler, de faire du surf, qu'elle a voyagé en Irak, en Egypte, n'imaginant pas de limite à sa liberté. Indéniablement Dame Agatha nous est familière, et sa reconnaissance internationale. Pourtant qui connaît le vrai visage de la Duchesse de la mort ? Loin de n'être que cette bourgeoise conservatrice à l'embonpoint sympathique, coupable de romans policiers populaires, la vénérable Anglaise était avant tout une femme moderne, complexe et secrète. Un personnage bien plus énigmatique que tous ceux qu'elle a inventés !
"Agatha Christie, une femme libre" propose d'appréhender les multiples facettes de la reine du whodunit. D'explorer sa part d'ombre, son univers crypté, et ses fascinantes mille et une vies..."

 Cette BD, La vraie vie d’Agatha Christie  laisse entrer les héros et héroïnes des oeuvres de fiction de l’auteur dans les vignettes et au coeur de cette intrigue. Il y a beaucoup de clins d’oeil aux célèbres romans de la maitresse du suspense et cette intersexualité ravira les connaisseurs des enquêtes mais n’empêchera toutefois pas al compréhension de la BD elle-même.

Lire la suite de « Jour 21 : Anne Martinetti : « Agatha, la vrai vie d’Agatha Christie » »

Jour 20 : Alan Bennett : « La mise à nu des époux Ransome »

avent

Alan bennett

 

Présentation de l'éditeur : "Un soir, en rentrant de l'opéra, M. et Mme Ransome, incarnation de la bourgeoisie britannique contemporaine pétrie de convenances et de snobisme, retrouvent leur appartement cambriolé, ou plutôt absolument vidé. Tout a disparu, jusqu'aux plinthes et au papier toilette. 
Monsieur cherche les coupables, Madame, d'abord effondrée, se rêve finalement une nouvelle vie et, pendant que le couple tente de faire face avec flegme aux événements, le fragile voile des conventions se déchire et les masques tombent. Il va falloir manger, se laver, trouver du linge et affronter le monde extérieur, ce grand inconnu peuplé d'individus aux manières extravagantes – épicier pakistanais, grossier inspecteur de police, ménagère abrutie de télévision. À la clef, une révélation : le mode de vie des Ransome et ses fondements sont bien partis avec les meubles! 
Un pastiche social très réussi qui au passage égratigne sans vergogne le couple et ses petits compromis."

Rentrant d’une soirée à l’opéra, les Ransome trouvent leur appartement dévalisé. De la fourrure de madame au rouleau de papier hygiénique, de l’argenterie au porte-savon, trente-deux ans de mariage se sont volatilisés. Même la moquette y est passée ! Mrs Ransome s’effondre. De son côté, monsieur, avoué respectable, affronte dignement l’adversité. Bien vite, pourtant, Rosemary et Maurice se rendent à l’évidence : avec le mobilier les convenances s’en sont allées. Et les surprises ne font que commencer.

Lire la suite de « Jour 20 : Alan Bennett : « La mise à nu des époux Ransome » »

Jour 19 : Fanny Saintenoy : « Les notes de la mousson »

avent

les notes de la mousson fanny saintenoy

Présentation de l'éditeur : Kanou est un petit prince choyé par tous, il grandit dans la douceur et les couleurs de Pondichéry. Mais sa mère, Galta, rêve de quitter l’Inde qui ne l’a jamais acceptée. Quand elle remonte le fil de son passé, Galta découvre les vestiges d’un secret de famille qui va mettre en péril le monde idyllique de son fils. Seule Angèle, à Paris,  connaît l’histoire douloureuse qui les lie tous les trois, une vérité sombre qui changera leurs destinées.

Fanny Saintenoy est une auteure au coeur et à la plume sensibles. Déjà son premier roman « Juste avant » m’avait séduit pour la justesse de ses personnages, pour l’humanité profonde qui se dégageait de l’ensemble. Plus tard, c’est à quatre auteurs, qu’elle publiera son deuxième roman « Quatre ». Son dernier roman sort aujourd’hui et se déroule entre Pondichéry et Paris, entre soleil, épices, traditions et solitude, petits bonheurs, béton.

Lire la suite de « Jour 19 : Fanny Saintenoy : « Les notes de la mousson » »