Agnès Ledig : « On regrettera plus tard »

agnès ledig

Présentation de l'éditeur : "Cela fait bientôt sept ans qu’Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu’à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d’un destin que l’on croyait tout tracé ?"

Le premier roman d’Agnès Ledig, Marie d’en haut, a été révélé par le coup de cœur des lectrices du Prix Femme Actuelle. Deux best-sellers plus tard, après Juste avant le bonheur et Pars avec lui l’auteure alsacienne revient avec un roman sensible et touchant sur l’amour et ses chemins traverses, sur l’incroyable aventure de la vie.

Avec Agnès Ledig, la vie est tout sauf un long fleuve tranquille. Souvent ses personnages sont éprouvés par la vie et le roman retrace leur façon de s’en sortir, de se dépasser, d’oser vivre encore. Ce quatrième roman s’inscrit dans cette lignée et brosse le portrait de Valentine, Eric et Gaël, trois quadra en route de la déconstruction à la reconstruction, à la recherche de l’amour qui grandit.

« Laissez s’installer un peu d’amour au fond de vous et tout pétille à nouveau. Vous redevenez une coupe de champagne, vous êtes le champagne, la légèreté des bulles et l’ivresse qui va avec. »

L’amour, il y en a beaucoup dans ce roman même s’il est souvent moins heureux qu’il pourrait l’être. C’est par une nuit d’orage, qu’un coup de foudre à retardement touche les deux protagonistes du roman. Valentine ouvre la porte de sa maison à Eric et sa petite fille alors que les intempéries ont détruit le toit leur roulotte. Elle ouvre sa porte comme on ouvre son cœur et ses bras, dans le sens le plus noble de l’accueil. L’entraide est un thème central non seulement de ce roman mais aussi de toute l’oeuvre d’Agnès Ledig.

Avec cette porte ouverte, la vie des personnages va être bouleversée, les acquis vont être questionnés et les possibles ouverts. Le cheminement intérieur des personnages est au cœur de l’écriture de ce roman. Il est difficile d’en parler d’avantage sans dévoiler l’intrigue.

« Moi, la reine des oreilles au royaume des hommes silencieux. »

Dans ce dernier opus, vous trouverez aussi des passages qui se passent en 1944 en Alsace. Ce sera l’occasion en passant par le petite histoire de parler de la grande et surtout des « malgré-nous », ces oubliés de l’Histoire en dehors de la région.

« Le courage ne vacille que dans les moments où la faiblesse est permise. »

L’auteure décrit aussi avec tendresse les paysages d’une petite vallée alsacienne et fait une description très réaliste de l’ascension du temple du Donon. Il est agréable aussi de retrouver une ville de province, Strasbourg en l’occurrence!

Ce livre vous fera passer un bon moment et vous fera peut être aimer l’orage! Il se range définitivement dans les feel’s good books!

Agnès Ledig, On regrettera plus tard, Albin Michel, mars 2016, 320 pages, 19.50 euros 

Publicités

Un commentaire sur « Agnès Ledig : « On regrettera plus tard » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s