Chut c’est un secret avec Virginie Carton

secrets d'écrivains par bénédicte junger

Virginie Carton est une jeune auteure. C’est avec l’excellent roman La blancheur qu’on croyait éternelle que j’ai fait la connaissance de son bel univers. Un univers où l’amitié tient une place prépondérante, où il est toujours possible de changer en mieux. Son troisième et dernier roman La veillée s’inscrit dans cette lignée. Il est question de la mort et du deuil dans ce roman, il est aussi et surtout question de la vie, des choix à faire pour avancer. Formidable roman autour de la résilience et de psychogénéalogie, il n’en reste pas moins l’histoire d’une grande et belle amitié comme il n’en existe souvent qu’une dans une vie.

virginie carton

©fmantovani/agenceOpale

  1. Comment êtes-vous venu(e) à l’écriture? D’où vous en vient l’envie?
    Je ne pourrai pas le dater. Il me semble que j’ai toujours écrit. A partir du moment où j’ai tenu un stylo, enfant, j’ai écrit des petits poèmes, puis j’ai tenu un journal intime, puis tenté un premier « roman » à l’âge de douze ans sur des cahiers d’écolier, puis j’ai écrit toutes sortes de textes sur une vieille machine à écrire qu’avait récupérée ma mère. Je me souviens que quand je faisais une erreur, ou que je n’étais pas contente de moi, je devais tout retaper ! Les correcteurs intégrés n’existaient pas. Après j’ai eu une machine électrique, avec correcteur… Bref, j’ai toujours écrit, comme une évidence. Cela n’a jamais été réfléchi chez moi, n’est pas le fruit d’une envie, mais plutôt d’une nécessité. Il m’a semblé que c’était la façon la plus naturelle, la plus facile de m’exprimer. Je suis une handicapée de l’oral. Chaque appel téléphonique est une épreuve.

2. Quel est votre plus beau souvenir d’auteur?
Chaque sortie de roman est un moment fort, inoubliable. Et les messages que je reçois des lecteurs me bouleversent à chaque fois. Mais si je devais choisir un seul moment, alors ce serait sans doute celui où j’ai reçu un appel de Martine Boutang, éditrice chez Grasset, m’annonçant que mon premier roman avait été accepté à l’unanimité par le comité de lecture et serait publié. J’étais alors encore journaliste à la Voix du Nord et, à ce moment précis, j’étais en reportage au sous-sol d’une galerie d’art où j’interviewais un peintre. Je me suis permis d’interrompre l’entretien pour prendre l’appel, puis j’ai repris l’interview comme si de rien n’était. Mais quand je suis rentrée à pied à la rédaction, en traversant les rues du Vieux-Lille, j’avais l’impression de voler.

3. Que pensez-vous de cette citation de Fernando Pessoa « La littérature est la preuve que la vie ne suffit pas »?
Il faut bien que la vie suffise ! Je pense plutôt que la littérature révèle les subtilités de la vie, l’invisible, ce que l’on ne sait dire. Je pense qu’elle est inhérente à la vie, comme une dimension cachée. Ce n’est pas la vie qui est insuffisante, c’est le temps que l’on prend pour en comprendre les richesses, les complexités, pour la décrypter. La littérature aide à poser un regard singulier sur ce que l’on vit, à capturer le temps d’une certaine manière.

4. Quel livre aimez-vous offrir?
Il y en a plusieurs, cela dépend des occasions et de la personne à qui je l’offre. Veuf de Jean-Louis Fournier. La Délicatesse de David Foenkinos. Le Confident d’Hélène Grémillon. D’après une histoire vraie, Delphine de Vigan (un livre très utile quand on veut faire comprendre à quelqu’un la fragilité psychologique d’un écrivain).

5. Quels sont vos projets littéraires?
Un quatrième roman. J’ai le projet d’écrire un scénario également.

6. Y a-t-il une question que je ne vous ai pas posé à laquelle vous auriez aimé répondre? Souhaitez-vous ajouter quelque chose?
Non non. Rien à ajouter.

7. J’allais oublier… avez-vous un secret à nous confier?
Le charme des secrets est de rester secrets…

Publicités

Un commentaire sur « Chut c’est un secret avec Virginie Carton »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s