Chut c’est un secret avec Claire Berest

secrets d'écrivains par bénédicte junger

Claire Berest est une jeune auteure française. Elle publie son troisième roman : Bellevue. Un roman servi par une plume vive et directe sans aucune négociation avec les approximations. Claire Berest a un univers à part où l’exigence du mot juste transparait dans toute son oeuvre.

Claire Berest

© Droits réservés

  1. Comment êtes-vous venu(e) à l’écriture? D’où vous en vient l’envie?
    Petite, je racontais des histoires à mes camarades, souvent des histoires d’horreur. C’est venu naturellement à un âge, ou par bonheur, on agit par pulsions, sans analyse. J’étais bien dans ce rôle de conteuse, j’étais à la bonne place. Et j’aimais tenir mon public. C’était un pouvoir magique. Plus tard, j’ai écrit mes histoires. Ca ne relève pas d’un choix conscient. C’est en moi. De manière prosaïque, on cherche à être heureux, à satisfaire des besoins. Viscéralement, intuitivement. Moi, je suis heureuse quand je raconte des histoires.
  1. Quel est votre plus beau souvenir d’auteur?
    Des échanges bouleversants avec des lecteurs. Des messages que j’ai reçus ou des rencontres. Quand, par la grâce du livre qui voyage, on ouvre des dialogues avec des inconnus.
    J’aime bien l’idée de « la mort de l’auteur ». Quand mon livre est publié, il ne m’appartient plus. Il est comme un petit monstre autonome, bizarre, et qui s’en va sans se retourner même s’il vous appelle toujours « maman ». Il est ce qu’il va faire à mes lecteurs, du bien ou du mal. Les faire rire ou les choquer. Dans tous les cas, c’est un dialogue qui commence.
    Je peux difficilement aller plus dans les détails, car je suis très pudique en ce qui me concerne. L’endroit où je m’affranchis de ma pudeur, c’est dans mes livres. Parce que je sors de moi. C’est comme l’ivresse.
    Et puis bien sûr, la première fois que l’on voit son texte sous forme de livre imprimé. C’est un uppercut, à chaque fois. Intact.
  1. Que pensez-vous de cette citation de Fernando Pessoa « La littérature est la preuve que la vie ne suffit pas »?
    La citation est intéressante, mais je pense tout à fait l’inverse ! La vie est tellement exubérante, aberrante, riche, terrible, iconoclaste que les écrivains sont débordés !
    Plus sérieusement, je ne pense pas que l’on écrive parce que la vie ne suffit pas. Je pense qu’on écrit pour tenter d’attraper quelque chose de cette vie qui défile trop puissamment, qui est tellement chargée qu’elle est brûlante. C’est prométhéen, on essaie de voler le feu.
  1. Quel livre aimez-vous offrir?
    Il y en a plein ! Et ça change souvent. Quelques cadeaux classiques :
    Les poèmes saturniens de Verlaine
    Ciseaux de Stéphane Michaka
    La trilogie berlinoise de Philip Kerr
    Suicide d’Edouard Levé
  1. Quels sont vos projets littéraires?
    Après avoir écrit des essais et des romans, je travaille pour la première fois, sur une biographie et (autre première fois) je travaille avec un autre écrivain, ma soeur Anne Berest. Et ça c’est assez génial ! Un défi délicieux !
    Il s’agit de la biographie de la femme d’un peintre célèbre du XXème siècle…
  1. Y a-t-il une question que je ne vous ai pas posé à laquelle vous auriez aimé répondre? Souhaitez-vous ajouter quelque chose?
    Une question que vous ne m’avez pas posée… « Quand est ce qu’on va boire un verre ?Réponse : « Quand vous voulez ! »
  1. J’allais oublier… avez-vous un secret à nous confier?
    Un secret ? Impossible ! C’est performatif : si je le dis, il n’existe plus !
    Un petit secret alors : il y a des échos cachés à l’intérieur de mes romans (des obsessions ?). Comme des miroirs sans tain, des trappes vers l’ailleurs.
    Mais je pense que c’est le cas de la plupart des écrivains.
Publicités

3 commentaires sur « Chut c’est un secret avec Claire Berest »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s