Citation de la semaine

La citation de la semaine

« Les rêves sont la littérature du sommeil »

Jean Cocteau 

Publicités

Vos 10 articles préférés en #2016

Encore une année qui vient de s’écouler !

Merci à vous tous qui êtes passés :
lire entre les lignes
déposer un mot ou deux
tourner les pages
rêver à un monde plus juste.

Voici le top 10 des articles que vous avez plébiscités durant cette année.

Lire la suite de « Vos 10 articles préférés en #2016 »

Chut c’est un secret avec François Bugeon

secrets d'écrivains par bénédicte junger

François Bugeon a publié un premier roman, généreux et délicat sur la vie à la campagne, l’amitié,  les aléas du quotidien et l’entraide. Le monde entier m’a séduite pour sa simplicité et son intelligence du cœur. J’ai rencontré l’auteur à l’occasion de la soirée de clôture des 68 premières fois. Merci à lui d’avoir répondu à mes questions.

François Bugeon

© Bénédicte Junger

Lire la suite de « Chut c’est un secret avec François Bugeon »

Gilles Marchand : « Une bouche sans personne »

cvt_une-bouche-sans-personne_102

Présentation de l'éditeur  : "Un comptable se réfugie la journée dans ses chiffres et la nuit dans un bar où il retrouve depuis dix ans les mêmes amis. Le visage protégé par une écharpe, on ne sait rien de son passé. Pourtant, un soir, il est obligé de se dévoiler. Tous découvrent qu’il a été défiguré. Par qui, par quoi? Il commence à raconter son histoire à ses amis et à quelques habitués présents ce soir-là. Il recommence le soir suivant. Et le soir d’après. Et encore. Chaque fois, les clients du café sont plus nombreux et écoutent son histoire comme s’ils assistaient à un véritable spectacle. Et, lui qui s’accrochait à ses habitudes pour mieux s’oublier, voit ses certitudes se fissurer et son quotidien se dérégler. Il jette un nouveau regard sur sa vie professionnelle et la vie de son immeuble qui semblent tout droit sortis de l’esprit fantasque de ce grand-père qui l’avait jusque-là si bien protégé du traumatisme de son enfance.
Léger et aérien en apparence, ce roman déverrouille sans que l’on y prenne garde les portes de la mémoire. On y trouve les Beatles, la vie étroite d’un comptable enfermé dans son bureau, une jolie serveuse, un tunnel de sacs poubelle, des musiciens tziganes, une correspondance d’outre-tombe, un grand-père rêveur et des souvenirs que l’on chasse mais qui reviennent. Un livre sur l’amitié, sur l’histoire et ce que l’on décide d’en faire. Riche des échos de Vian, Gary ou Pérec, lorgnant vers le réalisme magique, le roman d’un homme qui se souvient et survit – et devient l’incarnation d’une nation qui survit aux traumatismes de l’Histoire."

Gilles Marchand a été batteur dans un groupe de rock et cela se ressent dans son premier roman. Tout y est, en effet, question de rythme, d’ambiance et de subtilités linguistiques. Né en 1976 à Bordeaux, il a déjà été publié avec Dans l’attente d’une réponse favorable (24 lettres de motivation) et il a coécrit Le Roman de Bolaños avec Eric Bonnargent. Une bouche sans personne est son premier roman solo. L’histoire d’un secret, d’une blessure et de beaucoup d’amour.

Lire la suite de « Gilles Marchand : « Une bouche sans personne » »

Rentrée littéraire d’hiver 2017 #rlhiver2017

La rentrée littéraire à peine arrivée (consommée ?), voilà déjà celle d’hiver qui s’invite dans la presse, sur les blogs et dans les paniers de commandes des bibliothécaires.

517 romans pour la rentrée d’hiver. 337 français, 180 étrangers, 71 essais.

sélection hiver 2017

Voici mes impatiences (totalement subjectives !) de cette rentrée avec moins de grands noms (année électorale oblige) et une ligne historique assez forte (non mentionnée ci-dessous).

Lire la suite de « Rentrée littéraire d’hiver 2017 #rlhiver2017 »