Citation de la semaine

« De manière générale, je suis quelqu’un qui attend. J’attends que le jour se lève, que la nuit tombe, que la terre s’ouvre en deux. J’attends qu’on me téléphone et quelquefois, je ne réponds même pas. J’attends le serveur du bistrot d’à côté, puis j’attends mon verre, puis mon second verre. J’attends les miracles, les langues exotiques, les licornes zébrées. Le nez levé au ciel quand la nuit s’évapore, j’attends l’étoile filante ou une manifestation extraterrestre. Je m’attends moi-même, régulièrement, quand ma pensée se perd et que je me retrouve debout au milieu de la cuisine, où je m’étais pourtant rendue pour une raison précise mais que j’ai oubliée en passant devant la fenêtre. »

Delphine Bertholon in Cœur-naufrage

Les 9 livres de votre été

L’été et ses promesses de temps pour soi, d’échappées belles arrivent enfin !
Bien sûr, il y a la liste interminable de classiques à lire, les livres de l’année écoulée qu’on a consciencieusement empilés pour se projeter dans un temps spécial, arraché à la démence du quotidien mais chaque année, c’est pareil, il faut des livres pour votre été. Souvent ces heureux élus vont répondre à une envie d’évasion et d’émotion plus marquée. Voici donc quelques romans, enchanteurs, originaux, best-seller ou pépites inconnues pour lesquels, je vous promets des coups de cœur !

Belles vacances d’été !

Lire la suite de « Les 9 livres de votre été »

Gaëlle Josse : « Un été à quatre mains »

J’ai toujours beaucoup apprécié l’univers délicat de Gaëlle Josse. Nos vies désaccordées, Noces de neige Le dernier gardien d’Ellis Island, L’ombre de nos nuits sont mes préférés.

Un été à quatre mains se distingue des autres par sa forme, il est très court et peut même rappeler la forme de la nouvelle. Mais ne vous y trompez pas, c’est un concentré d’émotion.

Lire la suite de « Gaëlle Josse : « Un été à quatre mains » »

Jean Hegland : « Dans la forêt »

Jean Hegland a publié Into the forest, il y a 20 ans aux Etats-Unis. Le roman y a connu le destin d’un best seller. Traduit et publié en  France, seulement en ce début d’année, il est le choc de la rentrée d’hiver.

Lire la suite de « Jean Hegland : « Dans la forêt » »

Jurée pour le #GPdeslectriceselle2018 #vismaviedejuree

Les bonnes nouvelles arrivent toujours par le téléphone !

Il y a quelques jours, j’ai eu la surprise d’être appelée par ELLE pour rejoindre les 120 lectrices de l’édition 2018 du Grand Prix des lectrices ELLE.
On m’a confiée le mois d’octobre, avec 14 autres lectrices dont Céline Huet que vous pouvez retrouver sur son blog Arthemiss.

Je suis très heureuse de cette nouvelle car j’étais déjà un brin nostalgique d’échanges avec d’autres jurés vu que le Prix Orange du livre a été décerné  (voire mon reportage sur la soirée de remise du prix ici) !

Je devrais avoir ma livraison de 7 livres (3 romans, 2 documents, 2 romans policier) le 24 juillet et je suis très impatiente de découvrir ce que l’on nous a réservé !

 

Créé en 1970 (pour la catégorie roman), le grand prix des lectrices de Elle
 est construit à l’envers des autres prix qui voient des professionnels du monde 
littéraire couronner d’autres professionnels. Ici, c’est le public qui siège, 
qui délibère et qui juge. En direct des auteurs aux lectrices. Donner la parole 
aux femmes qui aiment lire, réunir les écrivains et leur public, c’est cela le prix 
des lectrices de Elle. Lors de sa création, et pendant sept ans, il a récompensé 
exclusivement des romans. À partir de 1977, il a été décerné à deux catégories : 
un roman et un document, et depuis 2002, il couronne également un policier. 
Jusqu’en 1992, huit comités de lecture régionaux désignaient dans un premier 
temps « les livres du mois » et un jury national prenait le relais pour 
élire les deux grands Prix dans les catégories « roman » et « document ». 
Aujourd’hui, huit jurys mensuels de quinze lectrices forment un seul grand jury 
de cent vingt lectrices.
La rédaction du magazine Elle effectue une première sélection de livres en 
privilégiant les premières œuvres, les jeunes auteurs, ou les nouveaux éditeurs 
et en éliminant systématiquement les œuvres déjà récompensées par des grands 
prix littéraires comme le Goncourt, le Femina, le Medicis, l'Interallié. 
À partir de là, chaque mois, de septembre à avril, les huit jurys de quinze 
lectrices de Elle sélectionnent les finalistes qui seront lus par les autres 
jurys pour élire les lauréats qui seront récompensés au mois de mai. 
(source Wikipédia)