Gaëlle Nohant : « Légende d’un dormeur éveillé » #RL2017

Si vous ne connaissiez de Robert Desnos que le poème « Une fourmi de 18 mètres » appris dans l’enfance, ce roman va vous ouvrir la porte d’une personnalité attachante et rétablir une terrible lacune. Tour à tour drôle ou grave, mais résolument optimiste, le « dormeur éveillé », qui désigne aussi bien le poète que le titre du roman, porte un regard franc et émerveillé sur le Paris des Surréalistes de 1920 à l’occupation.

S’emparer d’une personnalité littéraire n’est pas un exercice facile. Ici, nous sommes face à une création dont l’authenticité de la démarche irradie chaque page d’une saine admiration et d’une authentique bienveillance. Préparez-vous à être conquis(e)s.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des lectrices de ELLE 2018, il fait partie de la sélection d’octobre, catégorie « roman ».

Gaëlle Nohant signe avec beaucoup de précision une biographie romancée réussie sur Robert Desnos. Elle évoque le monde littéraire de l’époque avec Breton, Prévert, Picasso parmi tant d’autres artistes à la recherche d’abstraction et de perfection. L’auteure nous livre un vibrant portrait d’homme dont les affinités créatrices, les amitiés et les amours passagères ou durables laissent entrevoir quelqu’un d’entier, de franc et d’exalté.

L’humour de Robert Desnos retranscrit dans ce livre est contagieux et je me suis surprise à sourire ou à rire franchement à la lecture de certains passages. Si parfois, les  descriptions m’ont paru un peu trop longues c’est bel et bien grâce aux jeux de mots ébouriffants et au style que je suis restée captive de ces 520 pages. Ses prises de position, sa lutte contre l’injustice et cette volonté de rendre la culture accessible à tous en ont fait un homme que j’ai appris à connaître et à respecter profondément.

La réflexion menée en parallèle sur l’écriture et la création par l’auteure est riche et ouvre des perspectives de questionnement. Ce regard posé sur l’acte d’écrire que ce soit dans un journal, au sein d’un collectif, pour soi et pour celle que l’on aime est décrit avec cette volonté de justesse et de clarté qui le met à la portée de tout lecteur familier ou non de l’époque ou de Robert Desnos.

« C’est vrai qu’il aime le travail, l’odeur de l’encre et du papier fraîchement imprimé. Il aime lire ses initiales au bas d’un article dans l’édition du jour, l’onde de fierté qui parcourt son échine devant le poème achevé, les mots saisis en plein vol, poignardés vifs . Son écriture est une possession et un vertige, une plongée, une odyssée sans limites et sans boussole. »

Saviez-vous que cet innocent poème appris dans l’enfance, « une fourmi de 18 mètres » comporte deux niveaux de lecture ? L’auteur s’engage et dénonce les pratiques du IIIe Reich, les exactions, la déportation, les injustices. Il devient un intellectuel qui résiste et un résistant de l’ombre. On ne peut pas oublier ce courage si bien décrit.

Les dernières pages sont poignantes car elles donnent à entendre la voix de Youki Fujita, la compagne du poète alors que l’Histoire le rattrape pour de mauvaises raisons. Je ne souhaite trop vous décrire la fin pour vous laisser la goûter pleinement mais je peux évoquer cette tension dramatique qui monte crescendo digne des plus grandes tragédies antiques. Par ce changement de point de vue, le lecteur reçoit la fin de l’histoire avec l’impression d’être en face d’un témoignage d’une extrême sensibilité.

Gaëlle Nohant,  rend doublement hommage avec sa plume épurée et élégante à la vie engagée d’un auteur dont l’œuvre résonne encore aujourd’hui avec beaucoup de modernité.

Un manifeste littéraire, un cri du cœur, un livre contre l’oubli. Un brillant roman qui vous donnera envie de découvrir l’œuvre de Robert Desnos et les précédents romans de Gaëlle Nohant plein de promesses d’ailleurs et de délicatesse.

Présentation de l'éditeur : "Pour raconter la vie de Robert Desnos, aussi 
héroïque qu’engagée, Gaëlle Nohant a épousé les pas du poète, écouté les 
battements de son cœur, suivi les séances de spiritisme. Elle s’est 
assise aux terrasses des cafés en compagnie d’Éluard, Man Ray, Picasso 
ou Garcia Lorca et a dansé des nuits entières au Bal nègre aux cotés de 
Kiki et de Jean-Louis Barrault. Son investigation littéraire est 
fabuleuse, subtile et magistrale. Une traversée du xxe siècle, vivante 
et tumultueuse, dans les pas d’un héros dont on ne peut que tomber 
amoureux."

Gaëlle Nohant, Légende d’un dormeur éveillé, Editions Héloise d’Ormesson, août 2017, 520 pages, 23 euros

Publicités

9 commentaires sur « Gaëlle Nohant : « Légende d’un dormeur éveillé » #RL2017 »

  1. Bravissimo! Superbe chronique d’un livre magnifique. Tu le mets non seulement en valeur tout en rendant hommage à la plume sublime de l’auteur et en incitant le futur lecteur à vite aller se procurer l’ouvrage ainsi que ceux de Desnos. La mienne arrivera à la fin du mois.

    J'aime

  2. Merci, Bénédicte, de m’avoir signalé ce livre.
    Grand admirateur de Desnos, je vais me le procurer et le lire avec intérêt.
    Je suppose que le titre fait référence au « Veilleur du Pont-au-Change ».

    J'aime

  3. je me souviens d’un poème de Desnos, à l’école primaire, à réciter debout devant un cerbère qui avait( presque ) la règle de fer à la main….. le zèbre je crois….mauvais souvenir de la poésie jusqu »à la fin de ma scolarité…vraiment…. Mais bon, il me faut essayer de m’y remettre.

    J'aime

  4. je viens de trouver la fameuse fourmi sur internet.Je ne me souviens pas d’avoir étudié cela un jour; et.je dois être foncièrement idiote, mais je n’y comprends rien. Et je ne trouve pas le second niveau de lecture.

    J'aime

  5. Quand tu dis qu’il fait partie de la sélection d’octobre, c’est qu’on est sûr qu’il a été sélectionné par le jury d’octobre? Parce que j’attends les résultats avec impatience. J’ai adoré ce roman et je veux que mes lycéennes qui participent au prix Elle des lycéennes le reçoivent!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s