Anne et Claire Berest : « Gabriële » #RL2017

Gabriële Buffet, l’épouse de Francis Picabia était une inconnue pour moi avant la lecture de ce livre. A présent, elle est devenue un modèle d’intelligence et de liberté, une de ces figures inspirantes que l’on fait sienne, qui éclairent et guident dans nos choix quotidiens.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des lectrices de ELLE 2018, il fait partie de la sélection d’octobre, catégorie « document ».

Les sœurs Berest s’attachent à nous faire découvrir l’incroyable destin de leur aïeule, figure féminine incontournable dans le clan très privé et exclusivement masculin des surréalistes. Cette arrière-grand-mère a longtemps été maintenue dans une zone d’ombre par leur mère et c’est de ce manque même qu’est née l’envie d’en savoir plus et de réhabiliter la mémoire de cette femme qui s’est voué corps et âme à l’art et la création. Son aura magnétique et son esprit vif la rend vite indispensable à son peintre de mari qui grâce à elle va tâter les limites de l’impressionnisme et s’engager sur la voie de l’abstraction. «  Gabriële est une matrice. »

« Jamais Gabriële ne parlera d’amour. Jamais elle ne dira : je l’aimais et il m’aimait. Ce qui se passe entre eux est un face à face d’où jaillissent la pensée et la création, c’est le débit d’une infinie conversation, au sens étymologique du terme, aller et venir sur une même rivière, dans un même pays. »

Le lecture suit tout le parcours de cette femme du siècle, dans son combat pour être admise en classe de composition à la Schola Santorum jusqu’à la rencontre décisive avec son futur mari, Picabia. Des passages mettent aussi en avant, les doutes et les commentaires des sœurs sur leur enquête, leurs découvertes, la volonté d’être juste avec toute la difficulté que comporte un récit touchant à l’intime. Elles réussissent l’équilibre parfait et donnent un sens universel à cette quête des origines.

Dans le Paris de début 1900 à la première guerre mondiale, des Etats-Unis, à Cuba, à l’Espagne, à l’Angleterre, à Berlin, jusqu’en Suisse, le récit nous entraine aux quatre coins du monde à la recherche de l’abstraction pure, de la création sans limite. On y croise Guillaume Apollinaire, Marcel Duchamp, Man Ray, André Breton et tant d’autres qui ont révolutionné l’art.

Anne et Claire Berest dont la voix se confond dans le roman donnent à éprouver le siècle dans ses enjeux artistiques, libertaires mais aussi féministes. Un témoignage qui vous hantera longtemps tant pour le destin incroyable de cette femme décidément bien en avance sur son siècle que pour l’hommage tout en pudeur et en justesse de ces deux jeunes auteures.

Présentation de l'éditeur : "Septembre 1908. Gabriële Buffet, femme de 
27 ans, indépendante, musicienne, féministe avant l’heure, rencontre 
Francis Picabia, jeune peintre à succès et à la réputation sulfureuse. Il 
avait besoin d’un renouveau dans son œuvre, elle est prête à briser les 
carcans : insuffler, faire réfléchir, théoriser. Elle devient «  la femme 
au cerveau érotique  » qui met tous les hommes à genoux, dont Marcel 
Duchamp et Guillaume Apollinaire. Entre Paris, New York, Berlin, Zürich, 
Barcelone, Étival et Saint-Tropez, Gabriële guide les précurseurs de 
l’art abstrait, des futuristes, des Dada, toujours à la pointe des 
avancées artistiques. Ce livre nous transporte au début d’un xxe siècle 
qui réinvente les codes de la beauté et de la société.
Anne et Claire Berest sont les arrière-petites-filles de Gabriële 
Buffet-Picabia."

Anne et Claire Berest, Gabriële, Stock, août 2017, 450 pages, 21.50 euros

Publicités

4 commentaires sur « Anne et Claire Berest : « Gabriële » #RL2017 »

  1. je suis en pleine lecture de ce livre…j’avais adoré la présentation des soeurs Berest à la soirée RL de Stock, et je ne suis pas déçue par le livre, la vie de Gabriële est passionnante et ses arrières-petites-filles lui rendent un bel hommage!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s