Léonor de Recondo : « Point cardinal » #RL2017

Perdre le nord ou le retrouver enfin après des années d’errances à contre courant de qui l’on est vraiment, c’est bien là tout le thème central du poignant roman de Léonor de Récondo. Elle y poursuit l’exploration des liens corps/existence après son remarqué « Amours » publié en 2015 qui a raflé le Prix des Libraires et le Grand Prix RTL-LIRE.

Léonor de Récondo s’installe au plus proche de ses personnages, dans leur cœur. Elle nous raconte leurs errances, leurs doutes, leurs joies et leurs peines avec des mot justes et précis mais jamais de trop. Équilibriste sur le fil de l’émotion, l’auteure donne du sens aux bouleversements intimes invisibles et favorise la compréhension de l’autre par ses différences sans jamais émettre l’ombre d’un jugement. Cette impression est renforcée par le choix de la focalisation. En effet, c’est à la troisième personne du singulier que nous prenons majoritairement connaissance des personnages. La retranscription de dialogues nous permet d’entendre la voix des personnages.

De différence, il en sera question avec Laurent, père de famille comblé dont la vie va basculer suite à une prise de conscience. Se connaître soi-même est le combat d’une vie. Alors quand il va finir par s’avouer à lui-même et à ceux qu’il aime plus que tout qu’il est femme et non homme, tout le cadre de sa vie rangée va exploser.

« Laurent cache ses yeux dans un mouchoir. Et Solange réalise tout à coup qu’il ira jusqu’au bout, jusqu’à l’opération, qu’à côté d’elle, dans ce lit, il y aura un jour une femme, seins et sexe inclus. Elle est traversée par cette vérité. Elle pourrait la rejeter toute entière, mais n’y arrive pas, car il y a dans la sincérité de Laurent quelque chose qui l’émeut profondément. »

Les tourments, les questionnements tout est décrit minutieusement, le poids du regard des autres qui entrave, le manque de courage parfois, les folies inconsidérées mais salvatrices. Mélody Gardot dont la chanson « who will confort me » qui est de nombreuses fois citée offre à la fois une respiration au lecteur et permet de souligner le désespoir de Laurent quand il cherche à savoir par tous les moyens qui il est vraiment.

Léonor de Récondo signe un roman actuel porté par le souffle de la liberté d’être soi mais aussi une histoire d’amour peu ordinaire mais d’une réelle beauté.

(Et il y a aussi le film de Tom Hooper « The Danish girl » adapté d’un roman et inspiré d’une histoire vraie pour poursuivre sur le sujet.)

Présentation de l'éditeur : "Sur le parking d’un supermarché, dans une 
petite ville de province, une femme se démaquille. Enlever sa perruque, 
sa robe de soie, rouler ses bas sur ses chevilles : ses gestes 
ressemblent à un arrachement. Bientôt, celle qui, à peine une heure 
auparavant, dansait à corps perdu sera devenue méconnaissable.
Laurent, en tenue de sport, a remis de l’ordre dans sa voiture. Il 
s’apprête à rejoindre femme et enfants pour le dîner. Avec Solange, 
rencontrée au lycée, la complicité a été immédiate. Laurent s’est 
longtemps abandonné à leur bonheur calme. Sa vie bascule quand, à la 
faveur de trois jours solitaires, il se travestit pour la première 
fois dans le foyer qu’ils ont bâti ensemble. À son retour, Solange 
trouve un cheveu blond…
Léonor de Récondo va alors suivre ses personnages sur le chemin d’une 
transformation radicale. Car la découverte de Solange conforte Laurent 
dans sa certitude : il est une femme. Reste à convaincre ceux qu’il 
aime de l’accepter.
La détermination de Laurent, le désarroi de Solange, les réactions 
contrastées des enfants – Claire a treize ans, Thomas seize –, 
l’incrédulité des collègues de travail : l’écrivain accompagne au plus 
près de leurs émotions ceux dont la vie est bouleversée. Avec des 
phrases limpides et d’une poignante justesse, elle trace le difficile 
parcours d’un être dont toute l’énergie est tendue vers la lumière.
Par-delà le sujet singulier du changement de sexe, Leonor de Récondo 
écrit un grand roman sur le courage d’être soi."

Léonor de Récondo, Point cardinal, Sabine Wespieser, aout 2017, 232 pages, 20 euros 

Publicités

5 commentaires sur « Léonor de Recondo : « Point cardinal » #RL2017 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s