Chut c’est un secret avec Jean-Baptiste Andrea

Jean-Baptiste Andrea est venu aux mots d’abord par l’image. Réalisateur, il signe en cette rentrée littéraire son premier roman « Ma reine« .  C’est l’histoire d’une amitié improbable, entre Viviane, une jeune parisienne pleine d’audace et Shell, le garçon simple et déscolarisé de la station service. La rencontre de ces deux solitudes va donner lieu à ces jeux imaginaires dont les enfants ont le secret.
Merci à l’auteur d’avoir répondu à mes questions.

1. Comment êtes-vous venu(e) à l’écriture ? D’où vous en vient l’envie ?

Mes premiers souvenirs d’écriture remontent à l’âge de neuf ans. A partir de là, je n’ai jamais cessé d’écrire, d’abord pour moi, puis pour la scène, pour le cinéma, et maintenant en littérature. Peut-être plus qu’une envie, c’est une pulsion, une nécessité qui je pense est partagée par de nombreux auteurs. Nous avons besoin d’écrire. Pourquoi ? Je serais bien en peine de le dire. Peut-être parce que nous essayons de rendre le monde plus tolérable. Chaque livre est une petite brique avec laquelle nous bâtissons un nouveau monde.

2. Quel est votre plus beau souvenir d’auteur ?

J’hésite entre « le jour où j’ai appris que j’allais être publié » et « celui où j’ai appris que je serais traduit à l’étranger». J’espérais le premier, comme tout auteur, alors que je n’avais jamais pensé au second. L’idée de toucher d’autres cultures, parfois très différentes de la nôtre, m’émerveille.

3. Que pensez-vous de cette citation de Fernando Pessoa « La littérature est la preuve que la vie ne suffit pas » ?

Je la retournerais, je dirais au contraire que la littérature nous montre que la vie suffit. Un livre change notre regard sur le monde et rend visible l’invisible. Lire nous ouvre les yeux. Je pense qu’il est essentiel de ramener de nos voyages livresques de quoi rendre le monde meilleur, la vie suffisante.

4. Quel livre aimez-vous offrir ?

Étrangement, je n’offre presque jamais de livres. Un livre est quelque chose de si personnel que j’aurais presque l’impression de brusquer le destinataire du cadeau avec mes propres goûts. Je sais que ce n’est pas le cas, j’aime qu’on m’offre un livre, c’est donc complètement inexplicable !

5. Quels sont vos projets littéraires ?

Je travaille sur mon second roman. J’adore raconter des histoires, d’ailleurs je ne sais faire que ça. Je suis nul dans le reste.

6. Y a-t-il une question que je ne vous ai pas posé à laquelle vous auriez aimé répondre? Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?

Non, c’est plutôt moi qui aimerais vous poser des questions. Quant à ajouter quelque chose, oui. Je voudrais simplement encourager tous ceux qui écrivent, même dans leur coin, même dans la peur d’être lus. Écrivez, écrivez toujours, vous êtes tout aussi auteurs que n’importe quel auteur publié. Le talent, l’habileté, sont presque des choses secondaires. Vous êtes écrivain si vous écrivez. Tout commence par là.

7. J’allais oublier… avez-vous un secret à nous confier ?

Merveilleuse question ! Si je vous confie un secret, il cessera de l’être, il est donc impossible de répondre. Mais penchez-vous, je vais quand même vous le souffler à l’oreille. Alors voilà, écoutez, je…

Publicités

2 commentaires sur « Chut c’est un secret avec Jean-Baptiste Andrea »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s