Tatiana de Rosnay : « Sentinelle de la pluie »

Tatiana de Rosnay publie un 12e roman magistral sur les difficultés à communiquer avec ceux que l’on aime. Elle y porte un regard moderne sur les liens invisibles qui sous-tendent les relations familiales mais elle y analyse aussi avec finesse les secrets de famille et ces arrangements avec la vérité que l’on fait tous dans le but de protéger ceux à qui l’on tient.

La famille Malegarde se retrouve à Paris autour de la brillante figure du père, Paul, grand amoureux et défenseur des arbres, à l ‘occasion de ses 70 ans mais rien ne se passe comme prévu. La Seine est en crue, les digues se rompent au sens propre comme figuré.

Les personnages sont complexes, vibrant de réalisme et  profondément touchant. Au delà, des personnages classiques, la Seine, elle-même devient un personnage et joue un rôle important dans le déroulé de l’histoire et du cheminement intérieur du fils, Linden.

« Paris ressemble à une Venise obscure et effrayante ; une métropole engloutie sombrant peu à peu dans l’oubli, incapable de lutter, cédant à la violence tranquille et meurtrière de son fleuve devenu fou. »

Dans l’urgence d’une situation naturelle catastrophique, la sphère privée de cette famille se fissure et laisse entrevoir les failles de chacun de ses membres. Autour de grands thèmes sociétaux comme l’alcoolisme et l’homosexualité, Tatiana de Rosnay pose un regard bienveillant sur la difficulté d’être soi et la quête de liberté. Elle questionne, met en perspective mais ne juge jamais.

« Il a l’impression d’être coincé dans une faille temporelle inconnue, un territoire étranger, où il doit affronter des peurs et des d’émotion qui l’écrasent. Il préfère s’en tenir à l’instant présent. Allongé sur son lit, à fixer le plafond. »

On prend un immense plaisir à lire ce roman rythmé qui réserve bien des rebondissements.

Présentation de l'éditeur : "Rien n’empêchera les Malegarde de se retrouver à Paris pour fêter les soixante-dix ans du père, arboriste à la réputation mondiale, pas même les pluies diluviennes qui s’abattent sur la Ville Lumière. La crue redoutée de la Seine est pourtant loin d’être la seule menace qui pèse sur la famille.
Comment se protéger lorsque toutes les digues cèdent et que l’on est submergé ? Face au péril, parents et enfants devront s’avouer ce qu’ils s’étaient toujours caché. Tandis qu’en miroir du fleuve les sentiments débordent, le drame monte en crescendo, démultipliant l’intensité des révélations."

Tatiana de Rosnay, Sentinelle de la pluie, Editions Héloïse d’Ormesson, mars 2018, 364 pages, 22 euros

Publicités

Un commentaire sur « Tatiana de Rosnay : « Sentinelle de la pluie » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.