Catherine Cusset : « Vie de David Hockney »

Catherine Cusset publie un 14e livre audacieux et émouvant. Elle permet d’approcher au plus près d’un grand peintre vivant : David Hockney. Traversant sa vie, ses amours, ses convictions d’une manière à la fois très directe et sensible, l’auteure prend son lecteur par la main pour l’amener à la rencontre d’un artiste à l’oeuvre et à l’optimisme salvateurs.

Je ne connaissais de David Hockney que ses piscines, d’un bleu à faire pâlir d’envie, d’une perfection assez dingue. Catherine Cusset m’a permis à travers ce livre que l’on pourrait qualifier de biographie romancée, de rencontrer cet homme charmé par la vie, enthousiaste et terriblement heureux d’être en vie.  Le tempérament positif et optimiste du peintre est mis en relation avec sa manière de peindre et de représenter le monde. Toutefois, et heureusement, la lauréate du Prix Anais Nin 2018, ne se lance pas dans un cours d’histoire de l’art mais elle décortique avec la précision d’une personne qui crée elle aussi, la multitude de ponts, de ruptures qui jalonne la vie et l’oeuvre de cet artiste hors-norme.

Bien que le peintre soit toujours en vie et âgé de 80 ans, l’auteure a pourtant écrit son livre sans le rencontrer et en se basant uniquement sur des publications le concernant qui sont d’ailleurs relevées en fin d’ouvrage. Je crois qu’il s’agit là, d’une marque de liberté très forte et d’une mise en application de la philosophie de David Hockney.

« La vie nous faisait encore des cadeaux à quarante-cinq ans. Il suffisait de garder l’esprit ludique d’oser : oser hurler de plaisir et de peur, oser dire qu’on aimait Disneyland, oser manger des barbes à papa, oser suivre son envie du moment, oser détruire son travail, oser essayer quelques de nouveau, jouer, faire tout ce que les adultes ne s’autorisaient pas. Resté connecté avec l’enfant en soi. »

J’ai été conquise par cet homme aux avis tranchés, aux valeurs qu’il véhicule à la fois dans ses tableaux et dans ses prises de position pour le respect de l’homosexualité. Il ne fait aucun doute que son regard sur le monde à travers son oeuvre est inspirant pour quiconque observe ses peintures de l’intime, du plaisir et de la lumière.

Ouvrez le livre de Catherine Cusset et plongez dans la couleur et l’optimisme de David Hockney.

 

Présentation de l'éditeur : "«Peut-être n’éprouverait-il plus jamais de passion comme celle qu’il avait sentie pour Peter, peut-être n’y aurait-il plus d’union parfaite, mais il restait la perfection de l’amitié, la beauté des cyprès sur les collines et la joie que donnait le travail. Et s’il oubliait Peter, s’il réussissait à vivre sans lui, ce dernier ne reviendrait-il pas? Personne n’était attiré par la tristesse et la mélancolie. Mais par la gaieté, la force, le bonheur, oui.» 
Né en 1937 dans une petite ville du nord de l’Angleterre, David Hockney a dû se battre pour devenir un artiste. Il a vécu entre Londres et Los Angeles, traversé les années sida et secoué le monde de l’art avec une vitalité et une liberté que n'ont entamées ni les chagrins amoureux, ni la maladie, ni les conflits, ni le deuil. Sous la plume incisive de Catherine Cusset, ce livre à mi-chemin du roman et de la biographie dresse un portrait intime, émouvant, habité, du peintre anglais vivant le plus connu."

Catherine Cusset, Vie de David Hockney, Gallimard, janvier 2018, 192 pages, 18,50 euros

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.