Lilja Sigurdardóttir : « Piégée » #PMPP2018

« Piégée » porte bien son nom. Je me suis totalement sentie capturée par cette histoire, additive au possible et pleine de suspense. Et en plus, pour une fois, c’est une héroïne et elle a drôlement du cran.

J’ai lu ce livre dans le cadre du  Prix du meilleur polar des éditions Points.

Une histoire de chantage avec de la poudre blanche et de la poudre aux yeux, une femme dans la tourmente et un petit garçon qui veut voir plus souvent sa maman, voici en quelques mots l’histoire de Sonja. Pouvoir et manipulation sont les maîtres mots de ce roman policier où l’on retrouve tout le charme des romans du Nord et ce volcan au nom imprononçable : l’Eyjafjallajökull. Cette mère développe des trésors d’imagination pour faire passer des quantités toujours plus grandes de drogue.

« Le couloir de l’aéroport était d’une importance majeure. Des caméras de surveillance y étaient disséminées, grâce auxquelles les douaniers observaient les passagers ; il valait mieux éviter toute action suspecte, comme de se précipiter aux toilettes à peine sortie de l’avion, ou de s’asseoir quelque part pour fouiller dans son bagage à main. Et, bien sûr, il ne fallait surtout pas regarder autour de soi ou montrer qu’on avait remarqué les caméras. Avoir peur dans un aéroport c’est légitime au départ, pas à l’arrivée. »

Le livre monte crescendo en suspense et les personnages secondaires sont extrêmement bien travaillés. Tous ont une direction, un chemin à parcourir. La fin est absolument frustrante mais heureusement, on peut trouver en grand format la suite des aventures de Sonja : « Le filet » que je vais m’empresser de lire !

 

Présentation de l'éditeur : "Qui est cette jeune femme élégante et décidée qui traverse régulièrement les salles d’embarquement de l’aéroport de Keflavík ? Bragi, le vieux douanier, n’en doute pas : Sonja risque sa vie. Devenue passeuse de cocaïne, elle est contrainte à un jeu dangereux avec de puissants narcotrafiquants. Tout en composant avec un ex-mari pervers. Pourtant, en silence, Sonja prépare sa vengeance. Elle ne laissera pas le piège se refermer sur elle."

Lilja Sigurdardóttir, Piégée, Points, mars 2018, 384 pages, 7.80 euros

Publicités

2 commentaires sur « Lilja Sigurdardóttir : « Piégée » #PMPP2018 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.