Dominique Bona : « Mes vies secrètes »

Domnique Bona nous entraîne le monde de lettrés, des musiciens, des peintres et des muses. Si l’on connaît quelques noms et en ignorons d’autres, elle possède cet incroyable pouvoir de transformer ses personnage, ses sujets d’études pour les biographies en des êtres vivants à l’humanité folle. Sans les désacraliser, elle réussit le tour de force de les immortaliser et de les raconter comme un ami qu’elle vient de quitter.

Avec panache et pondération, elle raconte avec cette incroyable volonté de partager « ses secrets » les rendez-vous marquants de son parcours de journaliste et femme de lettres.

Avec une plume sautillante et sobre, elle se confie, intrigue, questionne et cela dans la plus pure tradition romanesque qui me fait quelques peu penser à Jean-Jacques Rousseau lui-même et ses confessions.

« La voix [de Romain Gary ] me parlait toujours. Je l’aimais. Elle m’aidait à grandir, elle m’apprenait à vivre.
Pourquoi aurais-je cherché à le rencontrer, lui, physiquement ? Alors que je le connaissais si bien, ayant tissé avec lui une intimité que seuls donnent les livres : une intimité parfaite. »

Un coup de cœur.
Ce livre fait partie de la sélection Essai du Prix France Télévisions.

Présentation de l'éditeur : "Dans un récit intime en forme de confession, Dominique Bona retrace sa vie d’écrivain, à la fois romancière et biographe. Elle dévoile ses émotions, ses sentiments et les rencontres qui ont construit sa propre identité. 
Romain Gary, Berthe Morisot, Gala Dalí, Stefan Zweig, Camille Claudel, Colette : elle raconte la part cachée de ses livres, les enquêtes pleines de risques et d’embûches, les coups de foudre, les hasards et les désillusions qui ont fait de chacun d’eux une histoire personnelle. 
Si elle convoque avec tendresse et humour les personnages de sa famille imaginaire, c’est elle que l’on découvre, sous le masque que tout écrivain s’impose, dans cette autobiographie d’une biographe passionnée."

Dominique Bona, Mes vies secrètes, Gallimard, janvier 2019, 320 pages, 20 euros

Publicités

2 commentaires sur « Dominique Bona : « Mes vies secrètes » »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.