Aurélie Valognes : « La cerise sur le gâteau »

Jusqu’où iriez vous pour vivre la vie dont vous rêvez ? N’est-il pas trop tard pour changer ? Aurélie Valognes questionne les idéaux, les priorités, les valeurs déterminantes de l’existence à travers un roman à l’énergie débordante, tour à tour sérieux et joyeux comme pour mieux cerner les turpitudes de nos vies.

C’est mon premier Aurélie Valognes et ce ne sera pas le dernier, autant vous le dire d’emblée. Je ne me voyais pas du tout lire de ces romans aux couvertures chatoyantes, rouge vichy et autres pois colorés. Je ne me sentais pas être la cible ces feels’good books qui trustent les premières places des meilleurs ventes. C’est donc à la faveur d’une rencontre que ce livre m’a été mis entre les mains et devant la nécessité de le lire, je me suis exécutée et quelle agréable surprise !

Alors tout d’abord, on nous ment.
Les maisons d’éditions nous mentent. En effet, derrière le joli packaging léger, les titres « programme de vie saine » ou « donner du sens à sa vie », il y a une VRAIE profondeur et une VRAIE plume derrière les livres d’Aurélie Valognes. Je vais vous dire pourquoi, il faut absolument laisser une chance à cette littérature que l’on prend souvent de haut dans les médias ou sur les blogs littéraires qui se veulent « sérieux ».

En premier lieu, il me parait essentiel de parler de l’indicateur premier de mes choix de lectures. Il s’agit du plaisir de lecture. La cerise sur le gâteau a parfaitement rempli ce premier critère et il m’a même amenée à questionner mes pratiques écologiques. En effet, un bon livre pour moi doit aussi amener une réflexion, ouvrir des perspectives.

Aurélie Valognes nous plonge dans une vie de famille avec toutes les vérités rigolotes ou graves qui parsèment son chemin. Des grands changements de rythme aux petites révolutions intérieures aux conséquences planétaires, ce livre aborde la retraite, la transmission, le bon sens des ainés, le sens d’une vie et des priorités et le respect de la nature. Il est agréable à lire, ses dialogues sonnent authentiques et on sent l’amour de l’autre et l’envie d’avancer positivement à chaque ligne.

« Profiter, oui, mais sans partager avec ceux que l’on aime, cela ne valait vraiment pas la peine, aimait- elle a rappeler. »

Il y a aussi des descriptions troublantes d’émotion de moments partagés entre grand-parents et petit-enfants, de ces moments de lecture qui vous donnent le sourire et interpellent vos souvenirs, vous engagent à en récréer d’autres. Les descriptions de la nature apportent profondeur et réflexion dans la narration. Le livre est bien rythmé et je n’avais qu’une envie : arriver à la fin de l’histoire !

Voici un livre que vous aurez envie de partager. Pour ma part, ma grand-mère de 83 ans a adoré ! Et vous, avec qui allez vous partager la lecture de ce livre ?

 

Présentation de l'éditeur : "La vie est mal faite : à 35 ans, on n'a le temps de rien, à 65, on a du temps, mais encore faut-il savoir quoi en faire… Bernard et Brigitte, couple solide depuis 37 ans, en savent quelque chose. Depuis qu’elle a cessé de travailler, Brigitte profite de sa liberté retrouvée et de ses petits-enfants. Pour elle, ce n’est que du bonheur. Jusqu’au drame : la retraite de son mari !
Car, pour Bernard, troquer ses costumes contre des pantoufles, hors de question. Cet hyperactif bougon ne voit vraiment pas de quoi se réjouir. Prêt à tout pour trouver un nouveau sens à sa vie, il en fait voir de toutes les couleurs à son entourage ! Ajoutez à cela des enfants au bord de la crise de nerfs, des petits-enfants infatigables, et surtout des voisins insupportables qui leur polluent le quotidien… Et si la retraite n’était pas un long fleuve tranquille ?
Un cocktail explosif  pour une comédie irrésistible et inspirante."

Aurélie Valognes, La cerise sur le gâteau, Mazarine, mars 2019, 414 pages, 18,90 euros

Publicités

Un commentaire sur « Aurélie Valognes : « La cerise sur le gâteau » »

  1. Je suis entièrement d’accord avec ta chronique.
    J’ai lu ce livre et j’ai adoré. Je n’écoute pas les autres, je lis ce que j’aime. Dans chaque livre on apprend quelque chose, même les moins intellos. Ce livre m’a appris beaucoup. C’est du snobisme de s’identifier « sérieux ».
    Lire c’est aussi et surtout un délassement
    J’ai lu tous ses livres, j’attends le prochain avec impatience.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.