Monica Sabolo : « Eden » #RL2019

Monica Sabolo a publié 6 romans  dont Tout cela n’a rien à voir avec moi, Summer, Crans-Montana. Ses thèmes de prédilection sont la nature, l’adolescence et la disparition. Eden s’inscrit dans cette lignée avec plus de puissance romanesque que jamais.

« L’esprit de la forêt était là, juste derrière le drap qui remuait dans l’air, tel un rideau ouvrant sur un autre monde. Il était là, entre le drap et le bois noir, avec une cape, un manteau végétal, ou des ailes de plumes soyeuses. Avançant très lentement, se déplaçant sans effort, paraissant flotter au-dessus du sol. Un esprit femelle avec de tout petits seins aux pointes roses. »

A la lisière d’une réserve amérindienne, sur le fil de l’adolescence, Monica Sabolo invoque les créatures de la forêt et les forces obscures pour nous emmener au cœur d’une histoire de jeunes filles à la recherche d’elles-même. Elles s’appellent Lucie, Nita, Kishi. L’évanescente et lumineuse Lucie aimante les garçons jusqu’au drame. Elle est retrouvée nue et prostrée dans la foret. Dès lors, elle ne parlera plus et semblera étrangère à elle-même comme ultime protection à l’indicible. Les corps sont objets de convoitise mais des filles du bar « Le Hollywood » se regroupent pour sentir moins seules et plus fortes. Nita se rapproche de cette sororité sauvage pour le meilleur et pour le pire. Elle délaisse alors son amie Kishi qui s’occupe d’une chouette nommée Beyonce et qui opère une mue incroyable, endossant à la perfection le rôle de son animal totem : être sage, voir la nuit et démêler le vrai, terrible et bouleversant. Ces trois jeunes filles et celles du bar sont des guerrières dans un monde où l’on traque aussi bien leur corps que l’on détruit la forêt ancestrale.

« On fait ce que le monde devrait faire. On essaie de donner du sens à ce qui n’en a pas. On se soutient. On essaie de ne pas devenir dingues. »

Avec ces métaphores à couper le souffle, cette grâce dans les descriptions, Eden s’offre au lecteur comme une bouffée d’oxygène tour à tour fraîche d’une forêt puissante et viciée des secrets qu’elle abrite.

Profondément mystique et mystérieux, ce roman de Monica Sabolo marque avec force son passage vers le roman à suspense. Un réussite qui mériterait bien un prix !

Présentation de l'éditeur : "Dans une région reculée du monde, à la lisière d’une forêt menacée de destruction, grandit Nita, qui rêve d’ailleurs. Jusqu’au jour où elle croise Lucy, une jeune fille venue de la ville. Solitaire, aimantant malgré elle les garçons du lycée, celle-ci s’aventure dans les bois et y découvre des choses, des choses dangereuses…  La faute, le châtiment et le lien aux origines sont au cœur de ce roman envoûtant sur l’adolescence et ses métamorphoses. Éden, ou le miroir du paradis perdu."

Monica  Sabolo, Eden, Gallimard, 22 août, 288 pages, 19.50 euros 

4 commentaires sur « Monica Sabolo : « Eden » #RL2019 »

  1. J’avais beaucoup aimé Summer, cet art de l’atmosphère. C’est le roman par lequel j’ai découvert Monica Sabolo. Avec celui-ci, je craignais la récurrence des thèmes mais ce que tu en dis me tente beaucoup.

    J'aime

Répondre à Bénédicte J. Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.