Thomas Flahaut : « Ostwald » #rl2017

Thomas Flahaut publie un premier roman post apocalyptique mais néanmoins ancré dans une réalité nucléaire anxiogène et visionnaire.

Lire la suite de « Thomas Flahaut : « Ostwald » #rl2017″

Publicités

Timothée de Fombelle : « Neverland » #RL2017

Timothée de Fombelle est surtout connu pour ses romans pour la jeunesse. Auteur de deux séries stars, « Vango » et « Tobie Lolness », il publie cette année son premier roman à destination des adultes et sur le thème de l’enfance. Une quête profonde et intime, de sens et de vérités, aux accents particuliers et communs, aux envolées métaphoriques captivantes.

Lire la suite de « Timothée de Fombelle : « Neverland » #RL2017″

Jean-Baptiste Andrea : « Ma reine » #RL2017

Jean-Baptiste Andrea crée l’évènement avec son premier roman. Un roman aux lisières du conte, au cœur de la Provence et sur le fil de l’émotion.

Lire la suite de « Jean-Baptiste Andrea : « Ma reine » #RL2017″

Évelyne Pisier, Caroline Laurent : « Et soudain, la liberté » #RL2017

Caroline Laurent a le don de révéler, d’accoucher les mots des autres, elle est un « éditeur garagiste »comme elle se plaît à le dire dans les premières pages du livre. Les rencontres et leurs aléas lui ont fait traverser le miroir et devenir écrivain. Ce premier roman, d’une authenticité folle, d’une justesse de ton rare et d’un allant plein de grâce est pour moi, je veux le croire, le signe de la naissance d’un grand écrivain de ce siècle.

Lire la suite de « Évelyne Pisier, Caroline Laurent : « Et soudain, la liberté » #RL2017″

Sébastien Spitzer :  » Ces rêves qu’on piétine » #RL2017

Des rêves ? Qui n’en chérit pas quelques-uns ? Dans ce roman, il y a les rêves d’un père qui attend un signe de sa fille, ceux d’une jeune-femme qui veut exister aux cotés des puissants, ceux d’un homme qui a faim, d’une mère qui protège sa fille et ceux d’un auteur qui espère un monde plus humain.

Lire la suite de « Sébastien Spitzer :  » Ces rêves qu’on piétine » #RL2017″

Stéphanie Kalfon : « Les parapluies d’Erik Satie »

J’ai toujours aimé Erik Satie, sa musique toute en ruptures et répétitions. Stéphanie Kalfon dresse un très joli portrait de cet avant-gardiste incompris au génie musical sans précédent mais elle met aussi en lumière la vie de bohème, de sa misère aux exaltations créatrices salvatrices.

Lire la suite de « Stéphanie Kalfon : « Les parapluies d’Erik Satie » »