Jour 18 : Paolo Giordanio : « La solitude des nombres premiers »

avent

La solitude des nombres premiers

Présentation de l'éditeur : "Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes ; soupçonneux et solitaires, certains possèdent cependant un jumeau dont ils ne sont séparés que par un nombre pair. Mattia, jeune surdoué, passionné de mathématiques, en est persuadé : il compte parmi ces nombres, et Alice, dont il fait la connaissance au lycée, ne peut être que sa jumelle. Même passé douloureux, même solitude à la fois voulue et subie, même difficulté à réduire la distance qui les isole des autres. De l’adolescence à l’âge adulte, leurs existences ne cesseront de se croiser, de s’effleurer et de s’éloigner dans l’effort d’effacer les obstacles qui les séparent."

Paolo Giordano est un écrivain italien contemporain. La solitude des nombres premiers est son premier roman pour lequel il a reçu le prix Campiello « première œuvre » et le prix Strega : à 26 ans, il devient le plus jeune auteur à avoir été couronné pour ce prix important de la littérature italienne.

Lire la suite de « Jour 18 : Paolo Giordanio : « La solitude des nombres premiers » »

Jour 17 : Katarina Mazetti : « Le mec de la tombe d’à côté »

avent

katarina mazetti

Présentation de l'éditeur : "Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d’à côté, dont l’apparence l’agace autant que le tape-à-l’oeil de la stèle qu’il fleurit assidûment. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s’en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d’autodérision. Chaque fois qu’il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie.
Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis… C’est le début d’une passion dévorante. C’est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d’amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures."

Katarina Mazetti est née en Suède, elle a été journaliste et auteure. Son premier roman Le Mec de la tombe d’à coté est devenu très vite un best-seller international. En 2002, il est adapté au cinéma et le succès est là aussi au rendez-vous pour cette histoire improbable entre un fermier et une bibliothécaire!

Lire la suite de « Jour 17 : Katarina Mazetti : « Le mec de la tombe d’à côté » »

Jour 16 : Simon Tofield : « Simon’s cat se fait la belle »

avent

simon's cat

 

Présentation de l'éditeur : "Pour le chat de Simon, l'heure de l'émancipation a sonné ! 
Inutile de le retenir, sa décision est prise. Aujourd'hui, il quitte le domicile familial à la découverte du monde. À lui, l'indépendance ! Le temps de préparer son baluchon et vous pourrez le retrouver dans de nouvelles aventures félinement drôles."

 Simon Tofield est l’un des directeurs du studio d’animation Tandem Films. Ce sont ses 4 chats qui lui ont donné l’idée de ce chat facétieux et farceur qu’il a décliné en mini film d’animation et en BD.

Lire la suite de « Jour 16 : Simon Tofield : « Simon’s cat se fait la belle » »

Attention surprise en préparation pour le 24 décembre!

 

avent

Comment ne pas vous proposer une belle et grande surprise pour le 24?!

Pour ce jour exceptionnel, je vous promets une surprise à la hauteur avec le concours d’un auteur que j’apprécie énormément.

Une nouvelle de noël inédite écrite rien que pour vous!

Rendez-vous le 24!

Jour 15 : Delphine de Vigan : « D’après une histoire vraie »

avent

d'après une histoire vraie

Présentation de l'éditeur : " Tu sais parfois, je me demande s’il n’y a pas 
quelqu’un qui prend possession de toi. "

Delphine de Vigan est une romancière et réalisatrice française. Elle est l’auteure de sept romans. En 2007, No et moi  l’a fait connaitre au grand public et a reçu le Prix des libraires. En 2011,  Rien ne s’oppose à la nuit se révèle être un grand succès critique dans les médias et un coup de cœur des lecteurs.

Ce 8e roman est fidèle à cette écriture toute en finesse des précédents romans mais apporte une réflexion nouvelle et approfondie sur la littérature et la notion de réel qui est réclamée à corps et à cris par des lecteurs de plus en plus avides de « vrai ». Il a été distingué de Prix Renaudot et du prix Goncourt des lycéens.

Lire la suite de « Jour 15 : Delphine de Vigan : « D’après une histoire vraie » »

Jour 14 : Henning Mankell : « Tea-bag »

avent

Tea-bag

Présentation de l'éditeur : "Tea-Bag, jeune Nigériane, traverse l’Europe à pied, persuadée que tout là-haut, en Suède, une porte s’ouvrira pour elle. Tania, venue de Smolensk, a franchi la Baltique à la rame, portée par le même espoir. Leïla est arrivée d’Iran alors qu’elle était enfant. Ensemble elles se démènent pour survivre dans une banlieue de Göteborg où elles ont échoué par hasard. Pendant ce temps, le célèbre auteur Jesper Humlin, qui attend l’inspiration en surveillant son bronzage et le cours des ses actions en Bourse, tente d’échapper à la tyrannie de sa petite amie et de sa mère. Le jour où sa trajectoire croise celle de Tea-Bag, Tania et Leïla, c’est le choc. Il découvre l’existence d’une Suède inconnue, clandestine, comme un double « en négatif » de la Suède officielle, laquelle ignore tout de la première. Aussitôt il envisage de détourner leurs expériences à ses propres fins. Mais les jeunes filles n’ont pas dit leur dernier mot… Dans le nouveau roman de Mankell, comédie et tragédie se donnent la main : tour à tour drôle et grave, dérisoire et engagée, cette histoire pleine de rebondissements et de larmes est un conte inspiré du XXI e siècle et un hommage vibrant à des héroïnes bien réelles."

Henning Mankell est un auteur suédois né en 1948, il est reconnu pour ses romans policiers et son inspecteur Wallander. Après avoir écrit des romans policiers, il est passé par un cycle de roman plus ou moins noir mais sans propos policier. Tea-bag fait parti de cette série.

Lire la suite de « Jour 14 : Henning Mankell : « Tea-bag » »