Céline Lapertot : « Ne préfère pas le sang à l’eau »

Céline Lapertot signe un roman dérangeant et nécessaire qui oscille entre racisme ordinaire, catastrophe écologique et migrations mythologiques ou réelles. Un grand roman où plus que jamais une voix révoltée se fait entendre et tente de faire reculer les préjugés.

Lire la suite de « Céline Lapertot : « Ne préfère pas le sang à l’eau » »

Publicités

Julien Sandrel : « La chambre des merveilles »

Julien Sandrel, primo-romancier propose un roman d’une grande fraîcheur sur un thème pour le moins épineux : un enfant entre la vie et la mort. De cette situation de départ bien triste, il va ouvrir son récit à un optimisme contagieux et une ode à la vie. Jusqu’où peut on aller par amour ?

Lire la suite de « Julien Sandrel : « La chambre des merveilles » »

Isabelle Carré : « Les rêveurs »

Des rêves ? Bien sûr que nous en avons tous ! Ils sont une projection, un souhait, un espoir. Mais pour Isabelle Carré, tels qu’elle les présente dans son livre, ils sont d’abord un moyen de réinterpréter le présent et d’envisager le futur. La comédienne ouvre la boîte des souvenirs pour les confronter, les ausculter et les partager avec la générosité et la simplicité d’une confidence.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des lectrices ELLE 2018, il a été sélectionné dans la catégorie roman pour le mois d’avril.

Lire la suite de « Isabelle Carré : « Les rêveurs » »

Delphine de Vigan : « Les loyautés »

Delphine de Vigan est une de mes plumes préférées toute époque confondue. J’aime son écriture fluide d’une clarté et d’une justesse déconcertantes. Ses deux derniers romans, Rien ne s’oppose à la nuit et D’après une histoire vraie ont mis en évidence la frontière ténue entre fiction et réel. Avec ce roman, elle renoue avec le roman social qui s’est souvent invité dans son œuvre avec les très réussis No et moi et Les heures souterraines.

Lire la suite de « Delphine de Vigan : « Les loyautés » »

Violaine Huisman : « Fugitive parce que reine »

Violaine Huisman a le gout des mots, c’est évident. Dans son premier roman, chacun est à sa juste place. Il n’y en a pas un de trop. Avec une plume virevoltante et rigoureuse, elle entraîne le lecteur au cœur d’une histoire d’amour particulière entre une mère et ses filles et brosse le portrait de trois générations de femmes libres, imparfaites et heureuses.

Lire la suite de « Violaine Huisman : « Fugitive parce que reine » »

Brit Bennett : « Le coeur battant de nos mères » #rl2017

Brit Bennett offre un récit entre le roman d’apprentissage et le roman social. Fort de personnages torturés, marqués par les inégalités sociales et les aléas de la vie, « Le coeur battant de nos mères » raconte à la manière d’un choeur antique, l’histoire chaotique d’un premier amour dans une Amérique puritaine, raciste et conservatrice.

Lire la suite de « Brit Bennett : « Le coeur battant de nos mères » #rl2017″