Conversation avec Agnès Ledig

Samedi 12  mars à 17H30, j’ai eu le privilège de rencontrer et d’animer la conversation avec Agnès Ledig à la librairie Kléber de Strasbourg.

Agnès Ledig 12 mars 2016

© Jim Harmes

Une rencontre humaine forte et marquée par l’incroyable générosité de cette auteure qui flirte avec la 3e place du top 20 des meilleures ventes. Agnès Ledig est authentique et vraie, en profonde en empathie avec les lecteurs qui viennent la rencontrer.

Agnès Ledig

© Jim Harmes

Un mot pour chacun, une écoute particulière, un sourire, une photo et le sourire de cette auteure alsacienne se retrouve sur tous les visages!

Agnès Ledig était très attendue et a longuement dédicacé ses romans.

Agnes Ledig

© Bénédicte Junger

Je retiendrai de ce moment un très beau dialogue et une douce écoute autour des valeurs de partage, de bienveillance et de gentillesse. 

Merci Agnès Ledig!

Publicités

Agnès Ledig : « On regrettera plus tard »

agnès ledig

Présentation de l'éditeur : "Cela fait bientôt sept ans qu’Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu’à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d’un destin que l’on croyait tout tracé ?"

Le premier roman d’Agnès Ledig, Marie d’en haut, a été révélé par le coup de cœur des lectrices du Prix Femme Actuelle. Deux best-sellers plus tard, après Juste avant le bonheur et Pars avec lui l’auteure alsacienne revient avec un roman sensible et touchant sur l’amour et ses chemins traverses, sur l’incroyable aventure de la vie.

Lire la suite de « Agnès Ledig : « On regrettera plus tard » »

Agnès Ledig : « Pars avec lui »

agnes ledig

Présentation de l'éditeur : On retrouve dans Pars avec lui l’univers tendre et attachant d’Agnès Ledig, avec ses personnages un peu fragiles, qui souvent nous ressemblent. L’auteur de Juste avant le bonheur sait tendre la main aux accidentés de la vie, à ceux qui sont meurtris, à bout de souffle. Mais aussi nous enseigner qu’envers et contre tout, l’amour doit triompher, et qu’être heureux, c’est regarder où l’on va, non d’où l’on vient.

L’espace d’un instant toute l’histoire Roméo et Juliette se trame à mots couverts et c’est le retour du roman qui fait rebasculer le lecteur dans une intrigue très actuelle. Agnès Ledig aborde avec brio la reconstruction de soi que ce soit par le biais de Roméo, un jeune pompier ayant chuté du 8e étage et s’en sortant avec un long séjour en réanimation ou par le biais de Juliette, infirmière en réanimation qui répare et soigne les corps au point d’en oublier le sien et de le laisser aux mains d’un ami trop brutal, trop méchant, trop manipulateur.

« Il y a des hommes lourds qui pensent être couillus comme des taureaux de concours, qui écrasent de leur virilité malsaine les femmes trop fragiles, et il y a des hommes élégants et délicats qui les considèrent et les respectent dans leur fragilité. »

Ce roman aborde les pervers narcissiques qui usent et abusent de leur pouvoir et pas seulement de séduction pour arriver à leurs fins. Heureusement, c’est la reconstruction qui est mise à l’honneur dans le roman et le destin de ces personnages aux noms évocateurs.

« On soigne un corps qui abrite une âme. Quand celle-ci est torturée par des pensées, comment le corps peut-il être pansé ? »

J’ai beaucoup aimé les couple de « petits vieux » qui veillent sur les deux jeunes gens et s’aiment par dessus tout. Un roman tendre et émouvant servit par une écriture simple, non alambiquée qui permet une progression aisée dans l’intrigue.

Agnès Ledig, Pars avec lui, Albin Michel, octobre 2014, 368 pages, 20 euros