Anne et Claire Berest : « Gabriële » #RL2017

Gabriële Buffet, l’épouse de Francis Picabia était une inconnue pour moi avant la lecture de ce livre. A présent, elle est devenue un modèle d’intelligence et de liberté, une de ces figures inspirantes que l’on fait sienne, qui éclairent et guident dans nos choix quotidiens.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des lectrices de ELLE 2018, il fait partie de la sélection d’octobre, catégorie « document ».

Lire la suite de « Anne et Claire Berest : « Gabriële » #RL2017″

Gaëlle Nohant : « Légende d’un dormeur éveillé » #RL2017

Si vous ne connaissiez de Robert Desnos que le poème « Une fourmi de 18 mètres » appris dans l’enfance, ce roman va vous ouvrir la porte d’une personnalité attachante et rétablir une terrible lacune. Tour à tour drôle ou grave, mais résolument optimiste, le « dormeur éveillé », qui désigne aussi bien le poète que le titre du roman, porte un regard franc et émerveillé sur le Paris des Surréalistes de 1920 à l’occupation.

S’emparer d’une personnalité littéraire n’est pas un exercice facile. Ici, nous sommes face à une création dont l’authenticité de la démarche irradie chaque page d’une saine admiration et d’une authentique bienveillance. Préparez-vous à être conquis(e)s.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des lectrices de ELLE 2018, il fait partie de la sélection d’octobre, catégorie « roman ».

Lire la suite de « Gaëlle Nohant : « Légende d’un dormeur éveillé » #RL2017″

Lola Lafon : « Mercy, Mary, Patty » #RL2017

Je suis rentrée dans l’univers de Lola Lafon avec son précédent roman : « La petite communiste qui ne souriait jamais » dont j’avais aimé le style et la prépondérance de l’enquête par l’auteur dans le livre. Avec ce nouvel opus, autant vous le dire toute de suite, je n’ai pas été déçue.

Fiction ou réalité ?  Héroïne révolutionnaire ou pauvre petite fille manipulée ? L’auteure revisite un fait divers sulfureux et dérangeant comme seuls les américains savent faire. En jouant sur la multiplication des voix, des temporalités, des identités, elle signe un livre addictif.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des lectrices de ELLE 2018, il fait partie de la sélection d’octobre, catégorie « roman ».

Lire la suite de « Lola Lafon : « Mercy, Mary, Patty » #RL2017″

Louis-Philippe Dalembert : « Avant que les ombres s’effacent » #prixorangedulivre2017

Louis-Philippe Dalembert n’en est pas à son coup d’essai. Romancier et poète, magicien des mots, il publie un roman touchant à la voix particulière et envoûtante.

Lire la suite de « Louis-Philippe Dalembert : « Avant que les ombres s’effacent » #prixorangedulivre2017″

Philippe Besson : « Arrête avec tes mensonges » #prixorangedulivre2017

Philippe Besson est auteur, scénariste et dans son dernier roman aux accents auto-fictif, il prend par la main son lecteur pour l’emmener au cœur d’un gigantesque secret d’adolescent. Un livre troublant au cœur d’un amour fou, aux lisières floues et aux regrets incommensurables. Autofiction peut être, histoire d’amour universelle sûrement. Tension et maîtrise narrative ultra travaillées, mais élan généreux des souvenirs, un roman qui cueille.

Lire la suite de « Philippe Besson : « Arrête avec tes mensonges » #prixorangedulivre2017″

Stéphanie Kalfon : « Les parapluies d’Erik Satie »

J’ai toujours aimé Erik Satie, sa musique toute en ruptures et répétitions. Stéphanie Kalfon dresse un très joli portrait de cet avant-gardiste incompris au génie musical sans précédent mais elle met aussi en lumière la vie de bohème, de sa misère aux exaltations créatrices salvatrices.

Lire la suite de « Stéphanie Kalfon : « Les parapluies d’Erik Satie » »

Maud Simonnot : « La nuit pour adresse »

Maud Simonnot rend un hommage majestueux à ces années folles, ces années où tout était possible, où il était urgent de vivre quitte à se brûler les ailes.

Lire la suite de « Maud Simonnot : « La nuit pour adresse » »