Rentrée littéraire d’hiver 2017 #rlhiver2017

La rentrée littéraire à peine arrivée (consommée ?), voilà déjà celle d’hiver qui s’invite dans la presse, sur les blogs et dans les paniers de commandes des bibliothécaires.

517 romans pour la rentrée d’hiver. 337 français, 180 étrangers, 71 essais.

sélection hiver 2017

Voici mes impatiences (totalement subjectives !) de cette rentrée avec moins de grands noms (année électorale oblige) et une ligne historique assez forte (non mentionnée ci-dessous).

Lire la suite de « Rentrée littéraire d’hiver 2017 #rlhiver2017 »

Chut c’est un secret avec Astrid Manfredi

secrets d'écrivains par bénédicte junger

Astrid Manfredi c’est avant tout une voix. Si elle l’a grave et éraillée dans la vraie vie, elle en possède une unique à l’écrit, tiraillée entre rythmique et écriture salutaire (que l’on imagine toutefois difficilement salvatrice de ses propres démons.) Astrid est une auteure vive et généreuse que j’ai pu interviewer à la librairie Kléber le 16 octobre 2015 pour son premier roman La petite barbare. Elle a accepté de répondre à ces désormais traditionnelles questions avec entrain et sincérité. Merci à elle.

Astrid Manfredi

                                                                 © Bénédicte Junger

Lire la suite de « Chut c’est un secret avec Astrid Manfredi »

Astrid Manfredi : « La petite barbare »

la petite barbare

Logo 68

Présentation de l'éditeur : « Moi, monsieur, je suis pleine du bruit assourdissant de vivre. »
 En détention on l'appelle la Petite Barbare ; elle a vingt ans et a grandi dans l'abattoir bétonné de la banlieue. L'irréparable, elle l'a commis en détournant les yeux. Elle est belle, elle aime les talons aiguilles et les robes qui brillent, les shots de vodka et les livres pour échapper à l'ennui. Avant, les hommes tombaient comme des mouches et elle avait de l'argent facile.
 En prison, elle écrit le parcours d'exclusion et sa rage de survivre. En jetant à la face du monde le récit d'un chaos intérieur et social, elle tente un pas de côté. Comment s'émanciper de la violence sans horizon qui a fait d'elle un monstre ? Comment rêver d'autres rencontres et s'inventer un avenir ?
 La Barbare est un bâton de dynamite rentré dans la peau d'une société du néant. Un roman brut et stupéfiant.

Astrid Manfredi a créé le blog de chroniques littéraires « Laisse parler les filles ». Elle intervient ponctuellement pour le Huffington Post, toujours autour de la littérature. « La Petite Barbare » est son premier roman.

Lire la suite de « Astrid Manfredi : « La petite barbare » »