Des poches dans le maillot – Les livres de votre été

 

L’été arrive enfin, promesses de temps ralenti, de corps alanguis et de temps liVre.
Pour vous accompagner dans cette période propice à la lecture, j’ai sélectionné des poches pour leurs poids plume.

Voici une sélection de livres légers en poids mais gonflés en émotions!

Bel été !

Lire la suite de « Des poches dans le maillot – Les livres de votre été »

Publicités

Retour sur « Les bibliothèques idéales » 2015

 bi_2015

Les « bibliothèques idéales » c’est ce rendez-vous des livres tant attendu par de nombreux amoureux des livres et de la littérature. Depuis 9 ans, la ville de Strasbourg programme des rencontres dans les librairies et les médiathèques. Peu à peu le programme s’est étoffé et la salle de l’Aubette a fait sont entrée dans la topographie culturelle.

Pendant 10 jours, du 10 au 20 septembre, la littérature est au cœur de la vie culturelle dans la capitale européenne. La thématique choisie cette année est celle de l’incertitude. Et quoi de plus salvateur que de douter et de ne pas céder aux pensées à l’emporte-pièces. Plus de 90 rencontres sont programmées. Parmi les nombreux invités conviés à l’événement on notera la présence de Beate et Serge Klarsfeld, Jean d’Ormesson, Eric-Emmanuel Schmitt, Amélie Nothomb, Delphine de Vigan,  Frédéric Beigbeder, Franck Thilliez et bien d’autres encore…De la littérature bien sûr mais aussi de quoi élever le débat bien au delà.

Cette année, Francois Wolfermann, a largement contribué à la programmation de la salle de l’Aubette et m’a confiée trois rencontres, trois grands moments de littérature et de partage.

Vendredi 11 septembre à 20h, une courte rencontre avec Delphine de Vigan (D’après une histoire vraie)  en prélude à la lecture musicale avec La grande Sophie

Plus de 700 personnes étaient présentes selon les organisateurs, un beau baptême du feu donc avec cette auteure qui fut aussi la toute première que j’ai interviewé pour la médiathèque Mélanie de Pourtalès.

Delphine de Vigan & Bénédicte Junger & La Grande Sophie

© Droits réservés

C’est sur ce petit banc, dans une forme propice à la confidence (abstraction faite des 700 paires d’yeux de la salle…) que j’ai pu enfin poser les questions qui me brûlaient tant les lèvres !

Bibliothèques idéales 2015 avec Delphine de Vigan

© Jim Harmes

Bibliothèques idéales

© Alban Hefti

La rencontre entre les textes de ces deux artistes est forte et profonde, une belle énergie a conquis la salle. Voici probablement l’extrait lu du roman Les heures souterraines qui m’a le plus marquée lors de cette lecture musicale.

lecture musicale La Grande Sophie et Delphine de Vigan (CR Bénédicte Junger)

©Bénédicte Junger

Dimanche 13 septembre à 15H, une rencontre croisée autour des « destins de femme » avec Carole Martinez (La terre qui penche) et Agnès Desarthe (Ce coeur changeant)

Bibliothèques idéales 2015

© Droits réservés

Agnès Desarthe & Carole Martinez BI 2015

© Droits réservés

Avec plaisir j’ai retrouvé Carole Martinez, cette formidable femme et auteure à l’univers où la magie affleure tout le long de ses romans et apporte un souffle tantôt épique tantôt dramatique. J’ai rencontré pour la première fois Agnès Desarthe pour le première fois toute auréolée de son prix du roman de l’année décernée par Le Monde. Deux auteures confirmées qui se sont lues et on pu dialoguer en toute intelligence et avec beaucoup d’écoute. C’était un moment fort agréable où les destins de femmes ont été mis à l’honneur.

Agnès Desarthe & Bénédicte Junger & Carole Martinez

© Droits réservés

Dimanche 20 septembre à 15H30, une table ronde avec Diane Brasseur (Je ne veux pas d’une passion), Emilie Frèche (Un homme dangereux) et Héléna Marienské (Les ennemis de la vie ordinaire)

Diane Brasseur & Emilie Frèche & Héléna Marienské

© Jim Harmes

Emilie Frèche & Héléna Marienské

© Jim Harmes

Dimanche, j’ai animé ma première table ronde autour de la thème de l’amour et de la passion amoureuse. Trois jeunes auteures talentueuses aux romans aux trajectoires opposés mais néanmoins reliées par cette envie d’approfondir leur recherche de la compréhension des relations humaines. C’était un de ces moments d’écoute et d’échange comme je les aime.
Emilie Frèche & Bénédicte Junger & Diane Brasseur & Helena Marienské

© Droits réservés

Les Bibliothèques idéales vont fêter leur 15 ans, en 2016. Il y a fort à parier que ce soit une édition exceptionnelle. Rendez-vous en septembre 2016 pour tous les amoureux du livre!

Carole Martinez : « La terre qui penche »

La terre qui penche

Présentation de l'éditeur : Blanche est morte en 1361 à l’âge de douze ans, mais elle a tant vieilli par-delà la mort! La vieille âme qu’elle est devenue aurait tout oublié de sa courte existence si la petite fille qu’elle a été ne la hantait pas. Vieille âme et petite fille partagent la même tombe et leurs récits alternent. 
L’enfance se raconte au présent et la vieillesse s’émerveille, s’étonne, se revoit vêtue des plus beaux habits qui soient et conduite par son père dans la forêt sans savoir ce qui l’y attend. 
Veut-on l’offrir au diable filou pour que les temps de misère cessent, que les récoltes ne pourrissent plus et que le mal noir qui a emporté sa mère en même temps que la moitié du monde ne revienne jamais?
Par la force d’une écriture cruelle, sensuelle et poétique à la fois, Carole Martinez laisse Blanche tisser les orties de son enfance et recoudre son destin. Nous retrouvons son univers si singulier, où la magie et le songe côtoient la violence et la truculence charnelles, toujours à l’orée du rêve mais deux siècles plus tard, dans ce domaine des Murmures qui était le cadre de son précédent roman.

Carole Martinez publie un troisième roman après un long silence. Dans une interview donnée à LivresHebdo, elle explique que le temps n’a pas même pas la valeur en littérature. Ce roman s’inscrit dans le projet de cinq romans attachés à un même lieu au fil des siècles : le château des Murmures. Le premier opus Le domaine des murmures dresse le portait d’Esclarmonde, une jeune recluse un peu révolutionnaire et ayant soif de liberté.

Lire la suite de « Carole Martinez : « La terre qui penche » »