Nouveau #booktube pour les médiathèques de #Strasbourg

Voilà le petit 3e de la série de booktubes réalisés pour les médiathèques de Strasbourg !

Avec par ordre d’apparition : (cliquez sur les liens pour accéder à la chronique du roman ou une interview de l’auteure)

Marine Westphal pour La Téméraire
Cécile Coulon pour Trois saisons d’orage
Sylvie Le Bihan pour Qu’il emporte mon secret
Léa Wiazemsky pour Le bruit du silence
Valérie Tong Cuong pour Par amour

Publicités

Cécile Coulon : « Trois saisons d’orage » #prixorangedulivre2017

trois-saisons-dorages

Présentation de l’éditeur :  » « Les Fontaines. Une pierre cassée au milieu d’un pays qui s’en fiche. Un morceau du monde qui dérive, porté par les vents et les orages. Une île au milieu d’une terre abrupte. Je connais les histoires de ce village, mais une seule les rassemble toutes. Elle doit être entendue. L’histoire d’André, de son fils Benedict, de sa petite-fille, Bérangère. Une famille de médecins. Celle de Maxime, de son fils Valère, et de ses vaches. Une famille de paysans. Et au milieu, une maison. Ou ce qu’il en reste. » Trois générations confrontées à l’Histoire et au fol orgueil des hommes ayant oublié la permanence hiératique de la nature.
Saga portée par la fureur et la passion, Trois Saisons d’orage peint une vision de la seconde partie du XXe siècle placée sous le signe de la fable antique. Les Trois-Gueules, « forteresse de falaises réputée infranchissable », où elle prend racine, sont un espace où le temps est distordu, un lieu qui se resserre à mesure que le monde, autour, s’étend. Si elles happent, régulièrement, un enfant au bord de leurs pics, noient un vieillard dans leurs torrents, écrasent quelques ouvriers sous les chutes de leurs pierres, les villageois n’y peuvent rien ; mais ils l’acceptent, car le reste du temps, elles sont l’antichambre du paradis. « 

J’ai pu lire ce roman grâce à lecteurs.com et ma chronique a été publiée initialement sur ce site.

Cécile Coulon, la plus prometteuse des jeunes auteurs français, publie un 6e roman où liens familiaux et magnétisme des Trois-Gueules tissent une fresque originale entre roman naturaliste et roman de moeurs.

Lire la suite de « Cécile Coulon : « Trois saisons d’orage » #prixorangedulivre2017″

Rentrée littéraire d’hiver 2017 #rlhiver2017

La rentrée littéraire à peine arrivée (consommée ?), voilà déjà celle d’hiver qui s’invite dans la presse, sur les blogs et dans les paniers de commandes des bibliothécaires.

517 romans pour la rentrée d’hiver. 337 français, 180 étrangers, 71 essais.

sélection hiver 2017

Voici mes impatiences (totalement subjectives !) de cette rentrée avec moins de grands noms (année électorale oblige) et une ligne historique assez forte (non mentionnée ci-dessous).

Lire la suite de « Rentrée littéraire d’hiver 2017 #rlhiver2017 »

Chut c’est un secret avec Cécile Coulon

secrets d'écrivains par bénédicte junger

Cécile Coulon est une jeune auteure qui a publié 7 ouvrages, des nouvelles, des romans bien sûr et un roman policier.´Après des études en hypokhâgne et khâgne à Clermont-Ferrand, elle poursuit des études de Lettres Modernes. Elle se consacre actuellement à une thèse: « Sport et Littérature ». Elle est une jeune plume à l’élégance racée et au style direct. Elle explore avec maîtrise le cœur et les peurs des ses personnages, le plus souvent perdus ou en lutte avec eux-mêmes. Son dernier roman Le cœur du pélican  est un roman choral qui pose la question essentielle : que reste-t-il de nos rêves d’enfant, des envies de gloire, des espoirs de records, des remords et des regrets?

Lire la suite de « Chut c’est un secret avec Cécile Coulon »

Cécile Coulon : « Le cœur du Pélican »

Le coeur du pelican

Présentation de l'éditeur : Anthime, un adolescent inséparable de sa sœur Helena, 
vient d’emménager dans une banlieue de province avec toute sa famille. 
Il craint de ne pas s’intégrer dans cette nouvelle communauté où personne ne l’attend.
Pourtant, il va vite trouver le moyen de se distinguer et de se faire connaître. 
Lors d’une kermesse, il s’illustre par sa rapidité au jeu de quilles. 
Il n’en faut pas plus à Brice, un entraîneur obèse et bonhomme, pour l’enrôler dans
la course à pied. Anthime, surnommé le Pélican, excelle dans cette discipline et 
devient un exemple et un symbole pour toute la région. Sa voisine Joanna l’adule 
mais le coureur n’a d’yeux que pour Béatrice, une camarade de classe, belle et 
charnelle, et qui ne reste pas, elle non plus, insensible à son charme… La veille 
d’une course déterminante, ils échangent un baiser qui scellera leur relation 
devenue désormais impossible à cause de la chute d’Anthime, qui s’effondre aux portes 
de la gloire… Vingt ans plus tard, alors qu’il a tout abandonné, désormais bedonnant,
et qu’il vit un amour médiocre avec Joanna, Anthime reçoit un électrochoc. 
Il sort de sa torpeur lorsque ses anciens camarades de classe lui lancent le défi de 
traverser le pays en courant.  
Le Pélican retrouvera-t-il en lui la force de redevenir un champion et combler, par la même occasion, son orgueil

Cécile Coulon est une jeune auteur qui a publié 7 ouvrages, des nouvelles, des romans bien sûr et un roman policier.  Après des études en hypokhâgne et khâgne à Clermont-Ferrand, elle poursuit des études de Lettres Modernes. Elle se consacre actuellement à une thèse: « Sport et Littérature ».

« Le monde ne comprendra jamais que les grands hommes ne sont pas ceux qui gagnent mais ceux qui n’abandonnent pas quand ils ont perdu. »

 Un roman choral qui détonne et suit avec beaucoup de souffle, Anthime aux espoirs déçus. Que reste-t-il de nos rêves d’enfant, des envies de gloire, des espoirs de records, et des remords et des regrets? Anthime, adolescent à la foulée rapide, et au coeur lourd d’envies et d’interdits, parviendra-t-il à être le Pélican (celui qui s’arrache le coeur pour nourrir ses petits?) Dans une banlieue ordinaire, dans une middle classe bien étriquée, bien policée, bien ordonnée, les rêves de grandeur et de s’échapper en courant d’un jeune garçon vont ébranler plusieurs vies. Passer à côté de sa vie parce qu’on ne se relève pas d’une chute, est le thème de ce roman, où Cécile Coulon travaille en coureur de fond, la forme et le sens.

« Tout ce qui fait battre ton coeur mérite d’être vecu.Tout ce qui te blesse,tout ce qui ouvre des crevasses te donne de l’épaisseur. »

J’ai aimé, le style vif, le vocabulaire moderne et précis, la manière dont est saisi la psychologie des personnages, l’ambiguïté des relations entre Anthime et sa soeur. Il y a une évanescence qui se dégage du roman et une grandeur fraicheur malgré la dureté du thème. Dans le monde de Cécile Coulon, rien ne sert de courir, il faut d’abord savoir se relever. A méditer!

Cécile Coulon, Le coeur du pélican, Viviane Hamy, janvier 2015, 240 pages, 18 euros