Olivier Liron : « Danse d’atomes d’or »

Aimer.  5 lettres et un nombre incalculable de possibles et d’inimaginables rebondissements. Olivier Liron s’empare du sujet et livre un premier roman à la fois très personnel et universel. Hymne au corps et à sa folie, danse folle et amour destructeur, l’auteur feuillette l’album d’une histoire d’amour moderne aux accents antiques. Bluffant.

Lire la suite de « Olivier Liron : « Danse d’atomes d’or » »

Publicités

Sophie Lemp : « Les miroirs de Suzanne »

Se raconter pour ne pas se perdre, pour ne pas oublier, pour rendre réel ou pour embellir, il  y a tant de raisons pour justifier, provoquer l’écriture d’un journal. Sophie Lemp s’empare de ce formidable matériau littéraire pour questionner le sens de l’écriture et en miroir, le sens de la vie. C’est une réussite.

Lire la suite de « Sophie Lemp : « Les miroirs de Suzanne » »

Léa Wiazemsky : « Comme si tout recommençait »

Ouvrir un livre de Léa Wiazemsky c’est la promesse de vivre des émotions fortes tout en délicatesse. Encore une fois, je me suis faite happer par la mélodie de l’auteure qui nous entraîne dans une histoire intergénérationnelle, qui n’est pas sans rappeler son premier roman Le vieux qui déjeunait seul que j’avais tant aimé.

Lire la suite de « Léa Wiazemsky : « Comme si tout recommençait » »

Aurélie Valognes : « La cerise sur le gâteau »

Jusqu’où iriez vous pour vivre la vie dont vous rêvez ? N’est-il pas trop tard pour changer ? Aurélie Valognes questionne les idéaux, les priorités, les valeurs déterminantes de l’existence à travers un roman à l’énergie débordante, tour à tour sérieux et joyeux comme pour mieux cerner les turpitudes de nos vies.
Lire la suite de « Aurélie Valognes : « La cerise sur le gâteau » »

David Foenkinos : « Deux soeurs »

David Foenkinos signe un nouveau roman extrêmement bien construit proche du thriller psychologique où se distinguent deux tableaux. Un avant et un après. Cela m’évoque la scène du marque-pages dans « La délicatesse », ce moment où Nathalie place un signet dans le livre qu’elle est en train de parcourir et qu’elle repose au moment où on lui annonce la mort de François. Cette construction permet de mettre en évidence les difficultés à concilier un passé malheureux  et à imaginer un futur radieux. Mais chez l’auteur, rien n’est jamais simple et l’enténèbrement peut surgir de la lumière et vice versa.

Lire la suite de « David Foenkinos : « Deux soeurs » »

Baptiste Beaulieu : « Toutes les histoires d’amour du monde »

#toutesleshistoiresdamourdumonde de Baptiste Beaulieu aborde la question de l’amour contrarié sous plusieurs formes.

Lire la suite de « Baptiste Beaulieu : « Toutes les histoires d’amour du monde » »