Sophie Lemp : « Les miroirs de Suzanne »

Se raconter pour ne pas se perdre, pour ne pas oublier, pour rendre réel ou pour embellir, il  y a tant de raisons pour justifier, provoquer l’écriture d’un journal. Sophie Lemp s’empare de ce formidable matériau littéraire pour questionner le sens de l’écriture et en miroir, le sens de la vie. C’est une réussite.

Lire la suite de « Sophie Lemp : « Les miroirs de Suzanne » »

Publicités

Gaëlle Josse : « Une femme en contre-jour »

Saisir le destin d’un artiste dans sa singularité, ses vibrations, ses concessions et ses folies, c’est ainsi que je définirai le très beau livre de Gaëlle Josse sur Vivian Maier. Comment devient-on photographe ? Qu’est ce que le regard ? Voyons-nous tous la même chose ?

Lire la suite de « Gaëlle Josse : « Une femme en contre-jour » »

Valérie Zenatti : « Dans le faisceau des vivants »

Valérie Zenatti signe un livre mi-triste mi-gai sur le lien indéfectible qui l’unit à Aharon Appelfeld, le grand écrivain israélien dont elle est la traductrice vers la langue française. Un livre entre le roman et l’essai qui questionne autant qu’il bouleverse. Nous l’avons désigné avec mes co-jurés, lauréate du Prix essai France Télévisions 2019.

Lire la suite de « Valérie Zenatti : « Dans le faisceau des vivants » »

Dominique Bona : « Mes vies secrètes »

Domnique Bona nous entraîne le monde de lettrés, des musiciens, des peintres et des muses. Si l’on connaît quelques noms et en ignorons d’autres, elle possède cet incroyable pouvoir de transformer ses personnage, ses sujets d’études pour les biographies en des êtres vivants à l’humanité folle. Sans les désacraliser, elle réussit le tour de force de les immortaliser et de les raconter comme un ami qu’elle vient de quitter.

Lire la suite de « Dominique Bona : « Mes vies secrètes » »

Judith Sibony : « La femme de dieu » #RL2018

Dynamique et bien ficelé, voici un premier roman qui claque comme les trois coups avant un lever de rideau. Judith Sibony pose la question de l’interventionnisme dans nos vies par nos proches et de la manipulation du réel. Drôle comme un vaudeville et émouvant comme une tragédie, il y a fort à parier que ce court roman va vous faire passer un agréable moment.

Lire la suite de « Judith Sibony : « La femme de dieu » #RL2018″

Vanessa Schneider : « Tu t’appelais Maria Schneider » #RL2018

Au centre de ce roman, la question de l’image : fantasmée, rêvée, travestie, dégradée. C’est aussi l’histoire d’un regard celui d’une cousine sur son aînée, des hommes sur les femmes, et une analyse du temps qui passe sur une blessure indélébile.

Lire la suite de « Vanessa Schneider : « Tu t’appelais Maria Schneider » #RL2018″