David Foenkinos : « Vers la beauté »

« Vers la beauté », le très attendu 15e roman de David Foenkinos vient de paraître. Le romancier y explore le pouvoir réparateur de l’art et la beauté (comme dans Charlotte). Il y ausculte également le couple, un de ses thèmes de prédilection. (Nos séparations, Le potentiel érotique de ma femme, La délicatesse). Dans cet opus, où se mêlent suspense et délicatesse,  l’auteur renoue avec ce que l’on peut appeler une « comédie dramantique » où Eros et Thanatos dansent un pas de deux troublant de justesse et de modernité. Lire la suite de « David Foenkinos : « Vers la beauté » »

Publicités

[calendrier de l’avent littéraire] J23 Le conseil de David Foenkinos

Pour cet avant dernier jour du calendrier, c’est David Foenkinos qui nous donne son coup de cœur à glisser sous le sapin.

Lire la suite de « [calendrier de l’avent littéraire] J23 Le conseil de David Foenkinos »

Vos 10 articles préférés en #2016

Encore une année qui vient de s’écouler !

Merci à vous tous qui êtes passés :
lire entre les lignes
déposer un mot ou deux
tourner les pages
rêver à un monde plus juste.

Voici le top 10 des articles que vous avez plébiscités durant cette année.

Lire la suite de « Vos 10 articles préférés en #2016 »

Jeu[x]-dit #1 La réponse

Mais qui se cache derrière ce très beau texte ? wordcloud-1

Il s’adit d’un extrait de La délicatesse de David Foenkinos !

« Il pensa : si elle commande un déca, je me lève, et je m’en vais. On n’avait pas le droit de boire un déca à ce genre de rendez-vous. C’est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n’est guère mieux. A peine rencontrés et déjà s’installe une sorte de cocon un peu mou. On sent qu’on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Oui, le thé est incontestablement une ambiance de belle-famille. Alors quoi? De l’alcool? Non, ce n’est pas bien à cette heure-ci. On pourrait avoir peur d’une femme qui se met à boire comme ça, d’un coup. Même un verre de vin rouge ne passerait pas. François continuait d’attendre qu’elle choisisse ce qu’elle allait boire, et il poursuivait ainsi son analyse liquide de la première impression féminine. Que restait-il maintenant? Le Coca-cola, ou tout autre type de soda…non, pas possible, cela ne faisait pas du tout femme. Autant demander une paille aussi, tant qu’elle y était. Finalement, il se dit qu’un jus, ça serait bien. Oui un jus, c’est sympathique. C’est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l’orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Non, le mieux, c’est de choisir un entre-deux, comme l’abricot. Voilà, c’est ça. »

Des poches dans le maillot – Les livres de votre été

 

L’été arrive enfin, promesses de temps ralenti, de corps alanguis et de temps liVre.
Pour vous accompagner dans cette période propice à la lecture, j’ai sélectionné des poches pour leurs poids plume.

Voici une sélection de livres légers en poids mais gonflés en émotions!

Bel été !

Lire la suite de « Des poches dans le maillot – Les livres de votre été »

Booktube pour les médiathèques de Strasbourg #1

Quand une bibliothécaire s’amuse et se lance dans son premier booktube, ça donne ça!!

Retrouvez également les chroniques sur mon blog :
Le mystère Henri Pick de David Foenkinos
 Notre château d’Emmanuel Régniez
 En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut
 Le Grand marin de Catherine Poulain
Tomber d’Eric Genetet