Claire Fuller : « Un mariage anglais »

« Un mariage anglais » pose la questions des choix intimes et de leurs conséquences sur nos rêves, nos espoirs. Renoncer à ses rêves d’indépendances, est-ce se trahir soi-même ou s’ouvrir à d’autres d’horizons ? Un roman profond et surprenant.

Et comme je l’ai beaucoup aimé, je vous le fais gagner en partenariat avec les éditions Stock ! Rendez-vous à la fin de cette chronique !

Lire la suite de « Claire Fuller : « Un mariage anglais » »

Publicités

Antonio Moresco : « Fable d’amour »

Tout commence par « il était une fois… » dans ce deuxième roman d’Antonio Moresco mais rien ne va comme dans un conte de fées classique. Pourtant le charme opère directement avec une langue d’une grande exactitude stylistique et riche d’un vocabulaire précieux. Ne vous y méprenez pas, cette fable d’amour entre la belle et le clochard va vous emmener loin sur le chemin de la réflexion de l’amour véritable et du poids du regard de la société.

Lire la suite de « Antonio Moresco : « Fable d’amour » »

Céline Lapertot : « Ne préfère pas le sang à l’eau »

Céline Lapertot signe un roman dérangeant et nécessaire qui oscille entre racisme ordinaire, catastrophe écologique et migrations mythologiques ou réelles. Un grand roman où plus que jamais une voix révoltée se fait entendre et tente de faire reculer les préjugés.

Lire la suite de « Céline Lapertot : « Ne préfère pas le sang à l’eau » »

Eva Dolan : « Les chemins de la haine »

Que sont les chemins de la haine ? De petites ruelles sombres ou des boulevards éclairés ? Eva Dolan dans ce roman policier avec des vrais policiers, un meurtre et une enquête nous plonge dans l’Angleterre des immigrés.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des lectrices ELLE 2018, il a été sélectionné dans la catégorie roman policier pour le mois d’avril.

Lire la suite de « Eva Dolan : « Les chemins de la haine » »

Olivier Norek : « Entre deux mondes »

Olivier Norek s’est imposé en quelques années dans le polar avec une trilogie autour d’un flic profondément humain, Victor Coste. Double de papier de l’auteur, ce personnage très fort n’apparait cependant pas dans son 4e roman. « Entre deux mondes » ouvre la porte de la jungle de Calais et pose des questions qui font mouche sur notre rapport aux flux migratoires et aux migrants, bien sûr. Car s’il y a bien une chose qu’il faut retenir de ce roman noir c’est la place centrale qui est faite à l’humain : de sa compréhension à son apprivoisement, de ses abîmes à un idéal (fantasmé ? espéré ? ).

Lire la suite de « Olivier Norek : « Entre deux mondes » »

Philippe Claudel : « L’archipel du chien »

Philippe Claudel, le cinéaste, membre de l’académie Goncourt publie un nouveau roman fort, empreint d’une humanité en perdition. Fable ou roman d’anticipation ? L’auteur évoque le « problème » des migrants à travers l’histoire d’une petite île où tout va basculer.

Lire la suite de « Philippe Claudel : « L’archipel du chien » »