Timothée de Fombelle : « Neverland » #RL2017

Timothée de Fombelle est surtout connu pour ses romans pour la jeunesse. Auteur de deux séries stars, « Vango » et « Tobie Lolness », il publie cette année son premier roman à destination des adultes et sur le thème de l’enfance. Une quête profonde et intime, de sens et de vérités, aux accents particuliers et communs, aux envolées métaphoriques captivantes.

Lire la suite de « Timothée de Fombelle : « Neverland » #RL2017″

Publicités

Amelie Nothomb : « Frappe-toi le coeur » #RL2017

Que serait une rentrée littéraire sans Amélie Nothomb ? Je n’ose même pas l’imaginer ! Ce 26e roman est une bombe littéraire qui noue deux fils : la relation mère-fille et une exploration de la jalousie

Lire la suite de « Amelie Nothomb : « Frappe-toi le coeur » #RL2017″

Jean-Baptiste Andrea : « Ma reine » #RL2017

Jean-Baptiste Andrea crée l’évènement avec son premier roman. Un roman aux lisières du conte, au cœur de la Provence et sur le fil de l’émotion.

Lire la suite de « Jean-Baptiste Andrea : « Ma reine » #RL2017″

Sophie Lemp : « Leur séparation » #RL2017

Les romans de Sophie Lemp sont à fleur de mots.
Son premier roman, « Le fil » m’a conquise par son élégance fragile, sa délicatesse surannée. Avec ce nouveau roman, elle poursuit l’exploration de l’intime à résonance universelle en évoquant le divorce de ses parents. Magistral.

Lire la suite de « Sophie Lemp : « Leur séparation » #RL2017″

Eric Chevillard : « Ronce-Rose »

Eric Chevillard est un poète. Amoureux des mots, de leurs sens, il écrit avec une extreme précision. De cette précision naît une très belle ambiance, un peu suréelle, surannée, captivante. On sent qu’on est tout proche de la magie avec ce 39e livre.

Lire la suite de « Eric Chevillard : « Ronce-Rose » »

Simon Johannin : « L’été des charognes » #prixorangedulivre2017

 

Il est toujours difficile pour moi de parler d’un roman dont l’univers ne m’a touchée. Celui de Simon Johannin en fait parti. Roman noir et dur, à l’oralité revendiquée, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher au style même, les ruptures syntaxiques ont eu raison de ma volonté à achever le roman.

Lire la suite de « Simon Johannin : « L’été des charognes » #prixorangedulivre2017″