Eric Chevillard : « Ronce-Rose »

Eric Chevillard est un poète. Amoureux des mots, de leurs sens, il écrit avec une extreme précision. De cette précision naît une très belle ambiance, un peu suréelle, surannée, captivante. On sent qu’on est tout proche de la magie avec ce 39e livre.

Lire la suite de « Eric Chevillard : « Ronce-Rose » »

Simon Johannin : « L’été des charognes » #prixorangedulivre2017

 

Il est toujours difficile pour moi de parler d’un roman dont l’univers ne m’a touchée. Celui de Simon Johannin en fait parti. Roman noir et dur, à l’oralité revendiquée, j’ai eu beaucoup de mal à accrocher au style même, les ruptures syntaxiques ont eu raison de ma volonté à achever le roman.

Lire la suite de « Simon Johannin : « L’été des charognes » #prixorangedulivre2017″

Christophe Ono-Dit-Biot : « Croire au merveilleux »

Christophe Ono-Dit-Biot est journaliste et écrivain mais il aime surtout la mythologie grecque, à laquelle il rend un hommage appuyé dans ce roman. Après la merveilleuse histoire d’amour de Plonger, l’auteur nous invite à la rencontre de César, son double littéraire.

Lire la suite de « Christophe Ono-Dit-Biot : « Croire au merveilleux » »

Valérie Tong Cuong : « Par amour »

par-amour

Présentation de l'éditeur : " "Par amour, n’importe quel être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l’autre plus encore que pour soi-même. " Valérie Tong Cuong a publié dix romans, dont le très remarqué Atelier des miracles. Avec cette fresque envoûtante qui nous mène du Havre sous l’Occupation à l’Algérie, elle trace les destinées héroïques de gens ordinaires, dont les vies secrètes nous invitent dans la grande Histoire."

Valérie Tong Cuong est une auteure dont l’oeuvre est marquée par une forte évolution vers l’optimisme et le pardon. L’ardoise magique est probablement mon préféré. Ce dixième roman s’inscrit tout à fait dans la lignée des précédents et confirme l’élégance racée de la plume de cette auteure.

Lire la suite de « Valérie Tong Cuong : « Par amour » »

Claire Gallois : « Et si tu n’existais pas »

et-si-tu-nexistais-pas

Présentation de l'éditeur : "Ce livre, c’est un peu comme un secret que je vais dire à tout le monde. L’histoire d’un engagement que j’ai pris enfant et que je n’ai jamais oublié.
 Nous sommes dans les années quarante. J’ai six ans et je n’ai jamais vu ma mère. Un dimanche de juillet, elle arrive dans une belle Citroën noire et m’emporte en dix minutes. Ma nourrice court dans la poussière blanche soulevée par la voiture et jette son tablier noir sur sa tête. Je grimpe contre la lunette arrière et je lui dis en moi-même : Je te retrouverai, je te le jure. »"

Claire Gallois est romancière, essayiste et critique littéraire. Elle publie depuis les années 60 des ouvrages où la question identitaire tient une place importante. Avec ce roman, elle raconte un drame intime qui résonne de manière universelle.

Lire la suite de « Claire Gallois : « Et si tu n’existais pas » »

Valentine Goby : « Un paquebot dans les arbres » #MRL16

valentine goby

Présentation de l'éditeur : "Au milieu des années 1950, Mathilde sort à peine de l’enfance quand la tuberculose envoie son père et, plus tard, sa mère au sanatorium d’Aincourt. Cafetiers de La Roche-Guyon, ils ont été le coeur battant de ce village des boucles de la Seine, à une cinquantaine de kilomètres de Paris.
Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant est ruiné par les soins tandis que le placement des enfants fait voler la famille en éclats, l’entraînant dans la spirale de la dépossession. En ce début des Trente Glorieuses au nom parfois trompeur, la Sécurité sociale protège presque exclusivement les salariés, et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui par insouciance, méconnaissance ou dénuement tardent à solliciter la médecine.
À l’âge où les reflets changeants du fleuve, la conquête des bois et l’insatiable désir d’être aimée par son père auraient pu être ses seules obsessions, Mathilde lutte sans relâche pour réunir cette famille en détresse, et préserver la dignité de ses parents, retirés dans ce sanatorium – modèle architectural des années 1930 –, ce grand paquebot blanc niché au milieu des arbres."

Dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire, j’ai reçu le 12e roman de Valentine Goby. Merci à Price Minister !

Lire la suite de « Valentine Goby : « Un paquebot dans les arbres » #MRL16″

Gaël Faye : « Petit Pays »

 petit pays

Présentation de l'éditeur : "En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père 
français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable 
quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une 
joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance 
douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement 
malmené par l’Histoire. Gabriel  voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la 
guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par 
vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se 
croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…"

68 (2)

Gaël Faye a d’abord rencontré les mots par la musique. Rappeur, auteur-compositeur-interprète, il publie un premier roman intimiste et très personnel Petit-Pays. Son roman a été couronné du Prix du roman FNAC.

Lire la suite de « Gaël Faye : « Petit Pays » »