Léa Wiazemsky : « Le bruit du silence »

Léa Wiazemsky est une jeune auteure dont le premier roman Le vieux qui déjeunait seul m’avait émue et surprise par sa maîtrise narrative. Chez Léa, point de grande démonstration littéraire, de phrases grandiloquentes mais il y a cette justesse du mot qui permet d’approcher au plus près de l’intime de ses personnages.

Lire la suite de « Léa Wiazemsky : « Le bruit du silence » »

Eric Chevillard : « Ronce-Rose »

Eric Chevillard est un poète. Amoureux des mots, de leurs sens, il écrit avec une extreme précision. De cette précision naît une très belle ambiance, un peu suréelle, surannée, captivante. On sent qu’on est tout proche de la magie avec ce 39e livre.

Lire la suite de « Eric Chevillard : « Ronce-Rose » »

Jean Hegland : « Dans la forêt »

Jean Hegland a publié Into the forest, il y a 20 ans aux Etats-Unis. Le roman y a connu le destin d’un best seller. Traduit et publié en  France, seulement en ce début d’année, il est le choc de la rentrée d’hiver.

Lire la suite de « Jean Hegland : « Dans la forêt » »

Antoine Bello : « L’homme qui s’envola »

Antoine Bello a publié 7 romans dont la trilogie « Les falsificateurs ». Son œuvre s’inscrit fortement dans un monde actuel où il passe à la loupe l’équation entre progrès et développement personnel.

Lire la suite de « Antoine Bello : « L’homme qui s’envola » »

Louis-Philippe Dalembert : « Avant que les ombres s’effacent » #prixorangedulivre2017

Louis-Philippe Dalembert n’en est pas à son coup d’essai. Romancier et poète, magicien des mots, il publie un roman touchant à la voix particulière et envoûtante.

Lire la suite de « Louis-Philippe Dalembert : « Avant que les ombres s’effacent » #prixorangedulivre2017″

Emmanuelle de Boysson : « Les années solex »

Emmanuelle de Boysson est critique littéraire, auteure, essayiste et présidente de la Closerie de Lilas. Elle publie un roman inspiré par le journal intime de son adolescence. Les années Solex c’est la fougue de l’adolescence et l’envie de liberté.

Lire la suite de « Emmanuelle de Boysson : « Les années solex » »

Valérie Tong Cuong : « Par amour »

par-amour

Présentation de l'éditeur : " "Par amour, n’importe quel être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l’autre plus encore que pour soi-même. " Valérie Tong Cuong a publié dix romans, dont le très remarqué Atelier des miracles. Avec cette fresque envoûtante qui nous mène du Havre sous l’Occupation à l’Algérie, elle trace les destinées héroïques de gens ordinaires, dont les vies secrètes nous invitent dans la grande Histoire."

Valérie Tong Cuong est une auteure dont l’oeuvre est marquée par une forte évolution vers l’optimisme et le pardon. L’ardoise magique est probablement mon préféré. Ce dixième roman s’inscrit tout à fait dans la lignée des précédents et confirme l’élégance racée de la plume de cette auteure.

Lire la suite de « Valérie Tong Cuong : « Par amour » »