Eric Chevillard : « Ronce-Rose »

Eric Chevillard est un poète. Amoureux des mots, de leurs sens, il écrit avec une extreme précision. De cette précision naît une très belle ambiance, un peu suréelle, surannée, captivante. On sent qu’on est tout proche de la magie avec ce 39e livre.

Lire la suite de « Eric Chevillard : « Ronce-Rose » »

Emmanuelle de Boysson : « Les années solex »

Emmanuelle de Boysson est critique littéraire, auteure, essayiste et présidente de la Closerie de Lilas. Elle publie un roman inspiré par le journal intime de son adolescence. Les années Solex c’est la fougue de l’adolescence et l’envie de liberté.

Lire la suite de « Emmanuelle de Boysson : « Les années solex » »

David Foenkinos : « Le mystère Henri Pick »

le mystère Henri Pick

Présentation de l'éditeur : "En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef-d’œuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l’écrivain et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses... Aurait-il eu une vie secrète? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire. Il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle. Et si toute cette publication n’était qu’une machination? Récit d’une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu’un roman peut bouleverser l’existence de ses lecteurs."

David Foenkinos est un auteur à l’univers particulier, à la fois drôle et grave, délicat qui flirte souvent avec le drame. Après avoir redonné vie à Charlotte Salomon, cette jeune peintre juive allemande assassinée lors de sa déportation alors qu’elle était enceinte et à qui il vouait une admiration au bord de l’obsession depuis plus de dix ans, il s’attache avec Le mystère Henri Pick à sortir de l’oubli les manuscrits que personne ne veut publier. En 2007, il publiait déjà un roman autour du thème de l’existence dans le milieu littéraire. Qui se souvient de David Foenkinos avait alors reçu un accueil timide de cet auteur encore peu connu. Aujourd’hui, hors d’atteinte d’un éventuel oubli médiatique, il creuse ce même thème et publie un roman construit comme une enquête littéraire où l’on retrouve tout le charme de sa plume et de ses personnages attachants.

Lire la suite de « David Foenkinos : « Le mystère Henri Pick » »

Olivier Bourdeaut : « En attendant Bojangles »

en attendant bojangles

68 (2)

 

Présentation de l'éditeur : "Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom."

Olivier Bourdeaut est né en 1980 (excellente année!). Après plusieurs emplois, il se met enfin à écrire son premier roman bercé par ses nombreuses lectures. L’univers si particulier de cet enchanteur du quotidien est sûrement la chose qui frappe le plus dès les premières lignes.

Lire la suite de « Olivier Bourdeaut : « En attendant Bojangles » »

Romain Puértolas : « La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel »

la petite fille

Présentation de l'éditeur : "« Chaque seconde qui passait était une seconde de vie perdue pour Zahera. Car la maladie progressait à pas d’ogre et l’hôpital, là-bas, n’avait pas les moyens techniques de s’en occuper. La petite fille ne devait donc son salut qu'à sa volonté de fer, et à l’espoir, maintenant, que sa maman vienne la chercher au plus vite. » R. P.
Alors que la jeune et jolie factrice parisienne Providence Dupois s’apprête à partir en Afrique chercher la petite fille qu’elle aime le plus au monde, un volcan islandais se réveille, paralysant l’ensemble du trafic aérien européen. D’aéroport en monastère tibétain, commence alors pour elle le plus haletant et le plus prodigieux des voyages. L’amour donne des ailes. Êtes-vous prêt à vous envoler ?"

Romain Puértolas c’est le jeune romancier quarantenaire qui a percé le marché littéraire comme une fusée avec L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea. Son deuxième roman m’a cependant décontenancée quant à la qualité de l’écriture alors que j’étais plus que favorable à propos du dernier paru Re-vive l’empereur.

Lire la suite de « Romain Puértolas : « La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel » »

Xavier Durringer : « Sfumato »

Sfumato

Logo 68

Présentation de l'éditeur : "La vie de Raphaël est coupée en deux.
D’un côté, le vertige rock’n’roll au 1 passage de la Main d’Or. Les rapports fumeux avec ses voisins, ses histoires d’amour hallucinantes, ses nuits à s’enfermer dans le théâtre Marie Stuart, son ami Simon largué par la femme de sa vie après une semaine de vie commune, son petit frère qui cherche par tous les moyens à s’échapper en se diluant dans une petite cuillère. Et le souvenir mordant de Madeleine, fille d’un écrivain célèbre, ancienne mannequin cramée par la coke.
De l’autre, sa rencontre énigmatique avec Viktor, vieux juif russe initié, batteur de jazz et ancien conseiller à la Maison Blanche, qui lui ouvre les portes d’un univers inconnu, merveilleux et effrayant. Devant La Joconde, Viktor affirme que ce n’est pas un tableau mais une cartographie. Et que lui, Raphaël, doit retrouver l’endroit caché sous les voiles brumeux du sfumato.
Et si tout cela n’était qu’une énorme farce, un grand jeu où Raphaël se serait définitivement perdu ?
Il n’y a pas de hasard sans cause."

Xavier Durringer est dramaturge, scénariste et réalisateur. Il a créé et dirigé sa propre compagnie de théâtre pour laquelle il a écrit et mis en scène de nombreux spectacles. En 2010, il réalise le film « La Conquête », son dernier long métrage présenté en sélection officielle au Festival de Cannes 2011, il a aussi réalisé des séries pour la télévision dont « La source » diffusée sur France 2 en 2013. Il a publié de nombreuses pièces de théâtre. Sfumato est son premier roman.

Lire la suite de « Xavier Durringer : « Sfumato » »

Jour 21 : Anne Martinetti : « Agatha, la vrai vie d’Agatha Christie »

avent

agatha

Présentation de l'éditeur : "La vie d'Agatha Christie - auteure de 80 romans et nouvelles vendus à deux milliards d'exemplaires dans le monde - enfin racontée en roman graphique !
Saviez vous qu'Agatha Christie a elle-même organisé sa propre disparition pour punir un mari infidèle, qu'elle n'a eu de cesse de voler, de faire du surf, qu'elle a voyagé en Irak, en Egypte, n'imaginant pas de limite à sa liberté. Indéniablement Dame Agatha nous est familière, et sa reconnaissance internationale. Pourtant qui connaît le vrai visage de la Duchesse de la mort ? Loin de n'être que cette bourgeoise conservatrice à l'embonpoint sympathique, coupable de romans policiers populaires, la vénérable Anglaise était avant tout une femme moderne, complexe et secrète. Un personnage bien plus énigmatique que tous ceux qu'elle a inventés !
"Agatha Christie, une femme libre" propose d'appréhender les multiples facettes de la reine du whodunit. D'explorer sa part d'ombre, son univers crypté, et ses fascinantes mille et une vies..."

 Cette BD, La vraie vie d’Agatha Christie  laisse entrer les héros et héroïnes des oeuvres de fiction de l’auteur dans les vignettes et au coeur de cette intrigue. Il y a beaucoup de clins d’oeil aux célèbres romans de la maitresse du suspense et cette intersexualité ravira les connaisseurs des enquêtes mais n’empêchera toutefois pas al compréhension de la BD elle-même.

Lire la suite de « Jour 21 : Anne Martinetti : « Agatha, la vrai vie d’Agatha Christie » »