Céline Lapertot : « Ne préfère pas le sang à l’eau »

Céline Lapertot signe un roman dérangeant et nécessaire qui oscille entre racisme ordinaire, catastrophe écologique et migrations mythologiques ou réelles. Un grand roman où plus que jamais une voix révoltée se fait entendre et tente de faire reculer les préjugés.

Lire la suite de « Céline Lapertot : « Ne préfère pas le sang à l’eau » »

Publicités

Eva Dolan : « Les chemins de la haine »

Que sont les chemins de la haine ? De petites ruelles sombres ou des boulevards éclairés ? Eva Dolan dans ce roman policier avec des vrais policiers, un meurtre et une enquête nous plonge dans l’Angleterre des immigrés.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des lectrices ELLE 2018, il a été sélectionné dans la catégorie roman policier pour le mois d’avril.

Lire la suite de « Eva Dolan : « Les chemins de la haine » »

Philippe Claudel : « L’archipel du chien »

Philippe Claudel, le cinéaste, membre de l’académie Goncourt publie un nouveau roman fort, empreint d’une humanité en perdition. Fable ou roman d’anticipation ? L’auteur évoque le « problème » des migrants à travers l’histoire d’une petite île où tout va basculer.

Lire la suite de « Philippe Claudel : « L’archipel du chien » »

Catherine Cusset : « Vie de David Hockney »

Catherine Cusset publie un 14e livre audacieux et émouvant. Elle permet d’approcher au plus près d’un grand peintre vivant : David Hockney. Traversant sa vie, ses amours, ses convictions d’une manière à la fois très directe et sensible, l’auteure prend son lecteur par la main pour l’amener à la rencontre d’un artiste à l’oeuvre et à l’optimisme salvateurs.

Lire la suite de « Catherine Cusset : « Vie de David Hockney » »

Tatiana de Rosnay : « Sentinelle de la pluie »

Tatiana de Rosnay publie un 12e roman magistral sur les difficultés à communiquer avec ceux que l’on aime. Elle y porte un regard moderne sur les liens invisibles qui sous-tendent les relations familiales mais elle y analyse aussi avec finesse les secrets de famille et ces arrangements avec la vérité que l’on fait tous dans le but de protéger ceux à qui l’on tient.

Lire la suite de « Tatiana de Rosnay : « Sentinelle de la pluie » »

Emmanuelle Lambert : « La désertion »

Déserter ? Quitter son corps d’appartenance sans autorisation ou plus généralement abandonner une place que l’on s’est vu attribuer pour en prendre une autre, voilà les sens propre et figuré du titre de ce roman. Mais ce mot met aussi en évidence l’interdépendance entre le sujet et la société, les jeux souterrains de pouvoir, de séduction, de désir d’appartenance et de manipulation. Dès lors que l’on prend conscience de ce titre à la fois mystérieux et plein de souffrance cachée, on plonge dans la vie d’Eva Silber avec la sensation que cela va mal se finir. Préparez-vous à être surpris…

Lire la suite de « Emmanuelle Lambert : « La désertion » »