Karine Tuil : « Les choses humaines » #RL2019

Des précédents ouvrages de Karine Tuil, je retiens les constructions romanesques implacables, les rebondissements, la finesse psychologique des personnages. Avec cet onzième opus, elle resserre son propos autour d’un drame familial et pose la question du consentement.
Lire la suite de « Karine Tuil : « Les choses humaines » #RL2019″

Monica Sabolo : « Eden » #RL2019

Monica Sabolo a publié 6 romans  dont Tout cela n’a rien à voir avec moi, Summer, Crans-Montana. Ses thèmes de prédilection sont la nature, l’adolescence et la disparition. Eden s’inscrit dans cette lignée avec plus de puissance romanesque que jamais.
Lire la suite de « Monica Sabolo : « Eden » #RL2019″

Odile d’Oultremont : « Baïkonour » #RL2019

Entre terre et mer, promesses invisibles et folies passagères, Odile d’Oultremont poursuit son exploration du couple à travers ce second roman brillant et lumineux. « Baïkonour » sonne comme une invitation à découvrir des espaces perdus ou rêvés mais c’est aussi et surtout de formidables histoires d’amour servi par un texte d’une grande subtilité stylistique avec l’océan en distributeur de cartes. Lire la suite de « Odile d’Oultremont : « Baïkonour » #RL2019″

Valérie Tong Cuong : « Les guerres intérieures » #RL2019

« C’est là leur malédiction. L’impossibilité de connaitre la vérité. C’est ce qui les tue : savoir que cette vérité existe, mais qu’ils n’y ont pas accès. »

Que reste-t-il de vivant dans nos vies quand tout s’effondre ? Quel est le prix des rêves ? Combien de mensonges sommes-nous prêts à concéder pour arriver à nos fins ?  Sommes-nous prisonnier de nos choix ? Valérie Tong Cuong, magistrale, signe un roman coup de poing sur la lâcheté, la rémission et les lois impénétrables du destin. Lire la suite de « Valérie Tong Cuong : « Les guerres intérieures » #RL2019″

Dominique Bona : « Mes vies secrètes »

Domnique Bona nous entraîne le monde de lettrés, des musiciens, des peintres et des muses. Si l’on connaît quelques noms et en ignorons d’autres, elle possède cet incroyable pouvoir de transformer ses personnage, ses sujets d’études pour les biographies en des êtres vivants à l’humanité folle. Sans les désacraliser, elle réussit le tour de force de les immortaliser et de les raconter comme un ami qu’elle vient de quitter.

Lire la suite de « Dominique Bona : « Mes vies secrètes » »

Delphine de Vigan : « Les gratitudes »

Quelle est notre plus grande peur ? La mort et par extension la vieillesse. Delphine de Vigan place son lecteur face à sa plus grande crainte. Elle le fait avec une humanité folle et une dignité  bouleversante.

« Vieillir, c’est apprendre à perdre.
Encaisser, chaque semaine ou presque, un nouveau déficit, une nouvelle altération, un nouveau dommage. »

Lire la suite de « Delphine de Vigan : « Les gratitudes » »