Des femmes à la (h)auteur

En cette journée de lutte pour les droits de la femme, il est important pour moi de mettre en lumière des plumes, des personnalités, des univers féminins : un questionnement sur la femme, son corps, ses convictions et sa lutte pour les libertés.

A découvrir sans plus tarder 12 auteures !

(Si vous cliquez sur leur nom, vous accéderez à une interview « Chut c’est un secret », si vous cliquez sur le titre, vous accéderez à la chronique du livre)

Lire la suite de « Des femmes à la (h)auteur »

Vos 10 articles préférés en #2016

Encore une année qui vient de s’écouler !

Merci à vous tous qui êtes passés :
lire entre les lignes
déposer un mot ou deux
tourner les pages
rêver à un monde plus juste.

Voici le top 10 des articles que vous avez plébiscités durant cette année.

Lire la suite de « Vos 10 articles préférés en #2016 »

Préparer votre repas de fête avec vos écrivains préférés

Pour le mois de décembre, j’ai la chance d’avoir une carte blanche pour l’actu du parcours littérature et BD du site des médiathèques de Strasbourg. Voici mon petit texte écrit pour l’occasion.

menu-de-noel

Décembre et sa ribambelle de prétextes pour faire la fête vient d’arriver. Si sous le sapin de nombreux produits culturels vont être découverts avec plus ou moins d’enthousiasme, la communion aura surement lieu ailleurs… et sûrement autour des plaisirs de la table.

Lire la suite de « Préparer votre repas de fête avec vos écrivains préférés »

Chut c’est un secret avec Leila Slimani

secrets d'écrivains par bénédicte junger

J’ai fait la connaissance de Leila Slimani avec son premier roman, Dans le jardin de l’ogre. Un roman sur la dictature du corps, le désir féminin et ses dérives. Chanson douce s’inscrit dans cette recherche de la juste distance entre les corps et avec son propre corps. Il y a quelques jours, avant d’être distinguée par ce prestigieux Prix Goncourt, elle a eu la gentillesse de répondre à mes questions. Merci à elle et bravo pour ce prix !Leila Slimani (CR Bénédicte Junger)

© Bénédicte Junger

Lire la suite de « Chut c’est un secret avec Leila Slimani »

Jeu[x]-dit #3 : La réponse

Mais qui se cache derrière ce très beau texte ?

wordcloud-3

Il s’agit de Leila Slimani et d’un extrait de son premier romans Dans le jardin de l’ogre.

« Dans cette semi-pénombre, la fenêtre ouverte sur des nuages mauves, Adèle regarde l’homme nu. Le visage enfoncé dans l’oreiller, il dort d’un sommeil rassasié. Il pourrait aussi bien être mort, comme ces insectes que le coït tue.
Adèle sort du lit, les mains croisées sur ses seins nus. Elle relève le drap sur le corps endormi, qui se recroqueville pour mieux se réchauffer. Elle ne lui a pas demandé son âge. Sa peau lisse et grasse, la chambre de bonne où il l’a emmenée laissent supposer qu’il est plus jeune qu’il ne l’a prétendu. Il a des jambes courtes et des fesses de femme. »

Booktube pour les médiathèques de Strasbourg #2

Bien qu’il ne me soit pas encore aisé de prendre la parole devant la caméra, je partage avec vous ce 2e booktube tourné pour les médiathèques de Strasbourg. J’espère qu’il vous donnera envie de lire !

Retrouvez également les chroniques sur mon blog :

Les mains lâchées / Anaïs Llobet
Chanson douce / Leila Slimani
Le syndrome de la vitre étoilée / Sophie Adriansen
Le garçon / Marcus Malte
Les corps fragiles / Isabelle Kauffmann

 

Leila Slimani : « Chanson douce »

leila slimani

clubdesexplorateurs

Présentation de l'éditeur : "Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les 
réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se 
met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert 
très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. 
Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame. 
À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux 
de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, 
les rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et 
tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières 
pages un suspense envoûtant."

Leila Slimani publie un deuxième roman après le très rock & roll Dans le jardin de l’ogre qui traitait de l’addiction sexuelle. Là aussi, il est question du corps, duquel tout part et auquel tout revient.

Lire la suite de « Leila Slimani : « Chanson douce » »