Marie Laberge : « Ceux qui restent »

Marie Laberge

Présentation de l'éditeur : "En avril 2000, Sylvain Côté s’enlève la vie, sans donner 
d’explications. Ce garçon disparaît et nul ne comprend. Sa femme Mélanie s’accroche 
férocement à leur fils Stéphane ; son père Vincent est parti se reconstruire près des 
arbres muets ; sa mère Muguette a laissé échapper le peu de vie qui lui restait. Seule 
la si remuante et désirable barmaid Charlène, sa maîtresse, continue de lui parler de 
sexe et d’amour depuis son comptoir. 
Ce n’est pas tant l’intrigue qui fait la puissance hypnotique du roman de Marie Laberge 
que ses personnages, qui parlent, se déchirent, s’esquivent et luttent dans une langue 
chahutée, turbulente, qui charrie les émotions et les larmes, atteignant le lecteur au 
cœur."

Marie Laberge est une grande dame des lettres québécoise et l’un des grands noms de la scène littéraire francophone.
Dramaturge, romancière, comédienne et metteur en scène, elle s’est imposée en 40 ans avec des romans profondément humains, traitant avec subtilité et conviction du deuil, des séparations, de la passion amoureuse. Sa trilogie Le goût du bonheur a ravi le lectorat français et s’est vendu à plus d’un million d’exemplaire dans le monde francophone.
Ceux qui restent est son 12e roman.

Lire la suite de « Marie Laberge : « Ceux qui restent » »

Citation de la semaine

La citation de la semaine

« La vie est plus vaste que ce que j’en vois. La vie est plus forte que ce que j’en perçois. La vie est bien supérieure à la piètre interprétation que j’en fais. Que ce soit dans le bonheur ou dans le malheur.
 Et c’est parfait comme ça. »

Marie Laberge in Ceux qui restent