Monica Sabolo : « Summer » #RL2017

Comment survivre à la disparition d’un être cher ? Comment apprivoiser l’absence et l’attente ? Pourquoi oublier et se souvenir ?

Monica Sabolo doit avoir un lien très particulier avec les fantômes. (Non, ne l’imaginez pas en ghostbusters ! ) Dans « Tout cela n’a rien à voir avec moi« , elle nous parlait d’un amour fantôme, de ses reliques et de son âge d’or. Dans « Crans Montana« , elle mettait en scène une constellation d’adolescentes se construisant à la recherche perpétuelle des limites de leur prison dorée.

Son nouveau roman « Summer » est hypnotique, énigmatique, il porte les accents de ses précédents livres mais se démarque par sa puissance, son élégance et sa chute. Il y est aussi question d’une disparue qui hante à la manière d’un fantôme les existences de ceux qui restent. J’apprécie toujours autant retrouver cette pudeur et cette délicatesse pour dire la gravité des existences volées.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des lectrices de ELLE 2018, il est le livre sélectionné par le jury de septembre dans la catégorie « roman » et concoure donc pour le prix !

Lire la suite de « Monica Sabolo : « Summer » #RL2017″

Publicités

Monica Sabolo : « Crans-Montana »

crans montana

Présentation de l'éditeur : "Dans les années 60, à Crans-Montana, une station de ski suisse, des garçons observent, de loin, trois jeunes filles qui les fascinent : les trois C. Chris, Charlie et Claudia. Elles forment une entité parfaite, une sorte de constellation. Claudia, cheveux blonds, hanches menues, sourire enjôleur. Chris, boucles brunes, peau mate, ongles longs comme des griffes. Charlie, cheveux noirs, petits seins, longues jambes. Pour ces garçons elles sont un rêve impossible. Pendant les vacances d’été ou d’hiver, sur les pistes, à la piscine ou dans les night-clubs ils les regardent, sans jamais les aborder. Les années passent. Leur souvenir les poursuivra, comme un amour fantôme.
 Les voix des garçons, puis des filles déroulent les destinées d’une jeunesse, dorée en apparence, mais qui porte les secrets, les fautes et l’indifférence des générations précédentes. Durant près de trente ans, tous tenteront de toucher du doigt quelque chose de plus grand, l’amour, la vérité, ou simplement le sentiment d’exister. Mais des espoirs romantiques de l’adolescence à l’opulence glacée des années fric, la vie glisse entre leurs doigts."

Monica Sabolo a été journaliste dans les rédactions des magazines Voici, Elle et Grazia. Début 2013, elle prend un congé sabbatique de quelques mois pour écrire un troisième roman Tout cela n’a rien à voir avec moi, pour lequel elle reçoit le prix de Flore. Son dernier roman Crans-Montana nous plonge dans les années 60 et 70, au cœur d’une amitié extrême et de la fascination qu’exercent trois jeunes filles sur tous les garçons de la station.

Lire la suite de « Monica Sabolo : « Crans-Montana » »

Chut c’est un secret avec Monica Sabolo

secrets d'écrivains par bénédicte junger

Monica Sabolo a été journaliste dans les rédactions des magazines Voici, Elle et Grazia. Début 2013, elle prend un congé sabbatique de quelques mois pour écrire un troisième roman Tout cela n’a rien à voir avec moi, pour lequel elle reçoit le prix de Flore. Dans Crans-Montana, l’ancienne rédactrice en chef de « Grazia » fait revivre la station des années 60 à travers trois jeunes et belles mélancoliques. Merci à elle d’avoir répondu à mes questions!

Credit : BALTEL/SIPA/1310312006

©Baltel

Lire la suite de « Chut c’est un secret avec Monica Sabolo »

Monica Sabolo : « Tout cela n’a rien à avoir avec moi »

tout

Présentation de l'éditeur : "Que reste-t-il de nos chagrins d’amour ?
Depuis le premier jour, les signaux étaient là. Elle : passionnée, fougueuse, pleine 
d’espoir. Lui : fuyant, changeant, désinvesti. Le déséquilibre est flagrant mais elle 
s’aveugle, s’élance… s’effondre.
Quelques mois plus tard, la rupture est consommée. Une rupture, comme une répétition de s
on histoire, dont elle nous offre les reliques naufragées : une collection de photos, 
quelques mots doux, des baisers volés, des briquets dérobés…
Chronique de nos amours avortées."

« Dans cette première partie, nous étudierons le phénomène de l’aveuglement amoureux. Nous verrons de quelle façon l’individu se voit frappé de cette pathologie implacable, alors même qu’il avance, ingénu et confiant dans la vie. Il est scientifiquement notable, pour ne pas dire émouvant, de relever les éléments précurseurs de la catastrophe, ces signes intrinsèques qui scintillent comme autant d’avertissements écrits en lettres de feu et que l’individu traverse, primesautier, avec le sourire innocent d’un enfant qu’on mène à l’autel sacrificiel. »

Vous, Elle, eux et l’amour.
Avec style et brio, Monica Sabolo parvient à nous faire pénétrer le cœur d’une amoureuse éperdue et perdue dans d’innombrables souvenirs collectés au gré de sa grande histoire avortée. Madeleine de Proust et autres trouvailles littéraires, ce roman aux doux accents d’abécédaire et de carte du Tendre, flirte, synthétise et commente les codes de toute une génération de femme. Un livre audacieux et délicat sur les tourments d’aujourd’hui et de la (dé)construction d’une vie sentimentale. Si tout cela n’a rien à voir à elle, aucun doute que cela résonne en vous.

Monica Sabolo, Tout cela n’a rien à voir avec moi, Lattès, septembre 2013, 140 pages, 19 euros