Elizabeth Brundage : « Dans les angles morts »

Envie de passer une nuit blanche ? « Dans les angles morts » est un roman d’une grande maîtrise narrative à la construction implacable, aux personnages principaux et secondaires denses qui ne se lâche pas avant d’avoir atteint la dernière page ! Il vous rappellera sûrement un autre grand succès de librairie « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » de Joël Dicker.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des lectrices ELLE 2018, il a sélectionné dans la catégorie roman pour le mois de mars.

Lire la suite de « Elizabeth Brundage : « Dans les angles morts » »

Publicités

Luca d’Andrea : « L’essence du mal »

Tout y est dans ce polar ! Une dimension historique, des secrets de famille, du suspense, un accent social, une réflexion biologique et écologique et des descriptions de la montagne à tomber !

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des lectrices ELLE 2018, il a sélectionné dans la catégorie policier pour le mois de février.

Lire la suite de « Luca d’Andrea : « L’essence du mal » »

Véronique Olmi : « Bakhita » #RL2017

Vous avez envie de partir loin ? De quitter votre quotidien ?  D’ouvrir la porte d’un monde aux antipodes de votre confort et de renouer avec les grandes fresques romanesques ? « Bakhita » c’est un destin chahuté, une vie incroyable, une volonté d’exister et d’apprendre le monde, un regard sur la différence, un cri contre l’injustice.  Prêt(e)s ?

Lire la suite de « Véronique Olmi : « Bakhita » #RL2017″

Jean Hegland : « Dans la forêt »

Jean Hegland a publié Into the forest, il y a 20 ans aux Etats-Unis. Le roman y a connu le destin d’un best seller. Traduit et publié en  France, seulement en ce début d’année, il est le choc de la rentrée d’hiver.

Lire la suite de « Jean Hegland : « Dans la forêt » »

Vincent Message : « Défaite des maîtres et possesseurs »

Vincent Message est un jeune auteur dont les romans s’intéressent l’évolution de la société. Il questionne les grands enjeux écologiques dans ce roman qui a été distingué par le Prix Orange du livre 2016.

Lire la suite de « Vincent Message : « Défaite des maîtres et possesseurs » »

Cécile Coulon : « Trois saisons d’orage » #prixorangedulivre2017

trois-saisons-dorages

Présentation de l’éditeur :  » « Les Fontaines. Une pierre cassée au milieu d’un pays qui s’en fiche. Un morceau du monde qui dérive, porté par les vents et les orages. Une île au milieu d’une terre abrupte. Je connais les histoires de ce village, mais une seule les rassemble toutes. Elle doit être entendue. L’histoire d’André, de son fils Benedict, de sa petite-fille, Bérangère. Une famille de médecins. Celle de Maxime, de son fils Valère, et de ses vaches. Une famille de paysans. Et au milieu, une maison. Ou ce qu’il en reste. » Trois générations confrontées à l’Histoire et au fol orgueil des hommes ayant oublié la permanence hiératique de la nature.
Saga portée par la fureur et la passion, Trois Saisons d’orage peint une vision de la seconde partie du XXe siècle placée sous le signe de la fable antique. Les Trois-Gueules, « forteresse de falaises réputée infranchissable », où elle prend racine, sont un espace où le temps est distordu, un lieu qui se resserre à mesure que le monde, autour, s’étend. Si elles happent, régulièrement, un enfant au bord de leurs pics, noient un vieillard dans leurs torrents, écrasent quelques ouvriers sous les chutes de leurs pierres, les villageois n’y peuvent rien ; mais ils l’acceptent, car le reste du temps, elles sont l’antichambre du paradis. « 

J’ai pu lire ce roman grâce à lecteurs.com et ma chronique a été publiée initialement sur ce site.

Cécile Coulon, la plus prometteuse des jeunes auteurs français, publie un 6e roman où liens familiaux et magnétisme des Trois-Gueules tissent une fresque originale entre roman naturaliste et roman de moeurs.

Lire la suite de « Cécile Coulon : « Trois saisons d’orage » #prixorangedulivre2017″