Joann Sfar : « Vous connaissez peut-être » #RL2017

Joann Sfar signe un deuxième roman drôle à la parole libérée et fulgurante d’images chocs qui questionnent nos habitudes, nos préjugés et nos petits mensonges avec la vérité.

Lire la suite de « Joann Sfar : « Vous connaissez peut-être » #RL2017″

Publicités

Julien Blanc-Gras : « Dans le désert » #RL2017

J’aime beaucoup les voyages, la découverte d’autres cultures, de manières de penser, de traditions, de ces petits détails qui montrent tout fait sens pour qui sait regarder.
Julien Blanc-Gras livre ici un récit de voyage sur le Qatar, Bahreïn et les pays de Émirats arabes qui ne m’a pourtant pas convaincu.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des lectrices de ELLE 2018, il fait partie de la sélection d’octobre, catégorie « document ».

Lire la suite de « Julien Blanc-Gras : « Dans le désert » #RL2017″

Léonor de Recondo : « Point cardinal » #RL2017

Perdre le nord ou le retrouver enfin après des années d’errances à contre courant de qui l’on est vraiment, c’est bien là tout le thème central du poignant roman de Léonor de Récondo. Elle y poursuit l’exploration des liens corps/existence après son remarqué « Amours » publié en 2015 qui a raflé le Prix des Libraires et le Grand Prix RTL-LIRE.

Lire la suite de « Léonor de Recondo : « Point cardinal » #RL2017″

Monica Sabolo : « Summer » #RL2017

Comment survivre à la disparition d’un être cher ? Comment apprivoiser l’absence et l’attente ? Pourquoi oublier et se souvenir ?

Monica Sabolo doit avoir un lien très particulier avec les fantômes. (Non, ne l’imaginez pas en ghostbusters ! ) Dans « Tout cela n’a rien à voir avec moi« , elle nous parlait d’un amour fantôme, de ses reliques et de son âge d’or. Dans « Crans Montana« , elle mettait en scène une constellation d’adolescentes se construisant à la recherche perpétuelle des limites de leur prison dorée.

Son nouveau roman « Summer » est hypnotique, énigmatique, il porte les accents de ses précédents livres mais se démarque par sa puissance, son élégance et sa chute. Il y est aussi question d’une disparue qui hante à la manière d’un fantôme les existences de ceux qui restent. J’apprécie toujours autant retrouver cette pudeur et cette délicatesse pour dire la gravité des existences volées.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des lectrices de ELLE 2018, il est le livre sélectionné par le jury de septembre dans la catégorie « roman » et concoure donc pour le prix !

Lire la suite de « Monica Sabolo : « Summer » #RL2017″

Emmanuelle de Boysson : « Les années solex »

Emmanuelle de Boysson est critique littéraire, auteure, essayiste et présidente de la Closerie de Lilas. Elle publie un roman inspiré par le journal intime de son adolescence. Les années Solex c’est la fougue de l’adolescence et l’envie de liberté.

Lire la suite de « Emmanuelle de Boysson : « Les années solex » »

Astrid Manfredi : « Havre Nuit »

havre-nuit

Présentation de l'éditeur :" En fait, tout se passe bien. Comme dans un jeu macabre mais réglementé. Parce qu'à la fin personne ne meurt vraiment. " 
Une étudiante prend un homme en auto-stop sur une aire d'autoroute, un soir de 31 décembre, et entraîne l'inconnu dans une fête au Havre. Le lendemain, elle prend le meurtre sauvage d'une fille qu'elle avait aperçue au cours de la soirée. Quelques années plus tôt. Laszlo est inscrit à la Sorbonne. Il sèche les cours et, au bistrot, observe une étudiante penchée sur ses cours de criminologie. Laszlo est amoureux mais c'est avec d'autres filles à la peau diaphane qu'il passera ses nuits. Il n'oubliera jamais Alice, devenue inspectrice. À défaut de la posséder, il laissera sur ses scènes de crime ce que seule Alice pourra trouver."

Astrid Manfredi, auteure d’un premier roman époustouflant, La petite barbare, publie en cette rentrée d’hiver Havre Nuit. On y retrouve l’urgence de dire, la fureur de vivre et l’envie d’aimer et surtout ce style qui m’avait conquise : rugueux et poli, affûté et poétique.

Lire la suite de « Astrid Manfredi : « Havre Nuit » »