Gaëlle Josse : « Une femme en contre-jour »

Saisir le destin d’un artiste dans sa singularité, ses vibrations, ses concessions et ses folies, c’est ainsi que je définirai le très beau livre de Gaëlle Josse sur Vivian Maier. Comment devient-on photographe ? Qu’est ce que le regard ? Voyons-nous tous la même chose ?

Lire la suite de « Gaëlle Josse : « Une femme en contre-jour » »

Dominique Bona : « Mes vies secrètes »

Domnique Bona nous entraîne le monde de lettrés, des musiciens, des peintres et des muses. Si l’on connaît quelques noms et en ignorons d’autres, elle possède cet incroyable pouvoir de transformer ses personnage, ses sujets d’études pour les biographies en des êtres vivants à l’humanité folle. Sans les désacraliser, elle réussit le tour de force de les immortaliser et de les raconter comme un ami qu’elle vient de quitter.

Lire la suite de « Dominique Bona : « Mes vies secrètes » »

Delphine de Vigan : « Les gratitudes »

Quelle est notre plus grande peur ? La mort et par extension la vieillesse. Delphine de Vigan place son lecteur face à sa plus grande crainte. Elle le fait avec une humanité folle et une dignité  bouleversante.

« Vieillir, c’est apprendre à perdre.
Encaisser, chaque semaine ou presque, un nouveau déficit, une nouvelle altération, un nouveau dommage. »

Lire la suite de « Delphine de Vigan : « Les gratitudes » »

Sophie Divry : « Trois fois la fin du monde » #RL2018

Qu’est ce que la liberté ? Dans une longue réflexion imagée et pleine de rebondissement, Sophie Divry explore les relations entre enferment et liberté de mouvement, solitude et société et ce besoin d’interactions avec nos semblables même si l’homme est un loup pour l’homme.

Lire la suite de « Sophie Divry : « Trois fois la fin du monde » #RL2018″

Vanessa Schneider : « Tu t’appelais Maria Schneider » #RL2018

Au centre de ce roman, la question de l’image : fantasmée, rêvée, travestie, dégradée. C’est aussi l’histoire d’un regard celui d’une cousine sur son aînée, des hommes sur les femmes, et une analyse du temps qui passe sur une blessure indélébile.

Lire la suite de « Vanessa Schneider : « Tu t’appelais Maria Schneider » #RL2018″

Christophe Guillaumot : « Abattez les grands arbres » #pmpp2018

Ce que je recherche dans un roman policier ? Un bon style, du suspense et apprendre quelque chose. Ce livre remplit tous ces critères haut la main mais les dépasse aussi avec des personnages attachants, des descriptions très réalistes et un souffle romanesque assez dingue.

J’ai lu ce livre dans la cadre du Prix du meilleur polar Points 2018.

Lire la suite de « Christophe Guillaumot : « Abattez les grands arbres » #pmpp2018″