Valérie Tong Cuong : « Les guerres intérieures » #RL2019

« C’est là leur malédiction. L’impossibilité de connaitre la vérité. C’est ce qui les tue : savoir que cette vérité existe, mais qu’ils n’y ont pas accès. »

Que reste-t-il de vivant dans nos vies quand tout s’effondre ? Quel est le prix des rêves ? Combien de mensonges sommes-nous prêts à concéder pour arriver à nos fins ?  Sommes-nous prisonnier de nos choix ? Valérie Tong Cuong, magistrale, signe un roman coup de poing sur la lâcheté, la rémission et les lois impénétrables du destin. Lire la suite de « Valérie Tong Cuong : « Les guerres intérieures » #RL2019″

Publicités

Amélie Nothomb : « Soif » #RL2019

Amélie  Nothomb revient comme chaque année avec un nouveau roman. Le vingt-huitième,  « Soif » est très probablement le plus audacieux puisqu’elle raconte une histoire que tout le monde connaît  : celle de la Passion du Christ.

Lire la suite de « Amélie Nothomb : « Soif » #RL2019″

Philippe Besson : « Un certain Paul Darrigrand »

Philippe Besson remonte le fil de ses souvenirs et plonge dans les tourments du début de l’âge adulte, entre révolte et espoir.

Lire la suite de « Philippe Besson : « Un certain Paul Darrigrand » »

Florence Herrlemann : « L’appartement du dessous »

Avez-vous déjà réellement pris le temps de rencontrer vos voisins ? De les écouter dans leur singularité et leur pudeur ?  Florence Herrlemann ausculte avec précision et délicatesse la relation épistolaire improbable entre Hectorine et Sarah, une très vieille dame et une jeune femme débordée.

Lire la suite de « Florence Herrlemann : « L’appartement du dessous » »

Gaëlle Josse : « Une femme en contre-jour »

Saisir le destin d’un artiste dans sa singularité, ses vibrations, ses concessions et ses folies, c’est ainsi que je définirai le très beau livre de Gaëlle Josse sur Vivian Maier. Comment devient-on photographe ? Qu’est ce que le regard ? Voyons-nous tous la même chose ?

Lire la suite de « Gaëlle Josse : « Une femme en contre-jour » »

Delphine de Vigan : « Les gratitudes »

Quelle est notre plus grande peur ? La mort et par extension la vieillesse. Delphine de Vigan place son lecteur face à sa plus grande crainte. Elle le fait avec une humanité folle et une dignité  bouleversante.

« Vieillir, c’est apprendre à perdre.
Encaisser, chaque semaine ou presque, un nouveau déficit, une nouvelle altération, un nouveau dommage. »

Lire la suite de « Delphine de Vigan : « Les gratitudes » »