Philippe Besson : « Un certain Paul Darrigrand »

Philippe Besson remonte le fil de ses souvenirs et plonge dans les tourments du début de l’âge adulte, entre révolte et espoir.

Lire la suite de « Philippe Besson : « Un certain Paul Darrigrand » »

Florence Herrlemann : « L’appartement du dessous »

Avez-vous déjà réellement pris le temps de rencontrer vos voisins ? De les écouter dans leur singularité et leur pudeur ?  Florence Herrlemann ausculte avec précision et délicatesse la relation épistolaire improbable entre Hectorine et Sarah, une très vieille dame et une jeune femme débordée.

Lire la suite de « Florence Herrlemann : « L’appartement du dessous » »

Gaëlle Josse : « Une femme en contre-jour »

Saisir le destin d’un artiste dans sa singularité, ses vibrations, ses concessions et ses folies, c’est ainsi que je définirai le très beau livre de Gaëlle Josse sur Vivian Maier. Comment devient-on photographe ? Qu’est ce que le regard ? Voyons-nous tous la même chose ?

Lire la suite de « Gaëlle Josse : « Une femme en contre-jour » »

Delphine de Vigan : « Les gratitudes »

Quelle est notre plus grande peur ? La mort et par extension la vieillesse. Delphine de Vigan place son lecteur face à sa plus grande crainte. Elle le fait avec une humanité folle et une dignité  bouleversante.

« Vieillir, c’est apprendre à perdre.
Encaisser, chaque semaine ou presque, un nouveau déficit, une nouvelle altération, un nouveau dommage. »

Lire la suite de « Delphine de Vigan : « Les gratitudes » »

David Foenkinos : « Deux soeurs »

David Foenkinos signe un nouveau roman extrêmement bien construit proche du thriller psychologique où se distinguent deux tableaux. Un avant et un après. Cela m’évoque la scène du marque-pages dans « La délicatesse », ce moment où Nathalie place un signet dans le livre qu’elle est en train de parcourir et qu’elle repose au moment où on lui annonce la mort de François. Cette construction permet de mettre en évidence les difficultés à concilier un passé malheureux  et à imaginer un futur radieux. Mais chez l’auteur, rien n’est jamais simple et l’enténèbrement peut surgir de la lumière et vice versa.

Lire la suite de « David Foenkinos : « Deux soeurs » »

Olivier Liron : « Einstein, le sexe et moi » #RL2018

A la manière de « Slumdog millionaire », Olivier Liron raconte sa différence d’autiste asperger. Un roman bouleversant, grave et drôle qui aborde les questions de l’identité, de la mémoire et de l’écriture de soi. Quels sont les impacts de nos silences et nos regards sur l’altérité ?
Lire la suite de « Olivier Liron : « Einstein, le sexe et moi » #RL2018″