Chut c’est un secret avec Emmanuelle Lambert

Emmanuelle Lambert a publié en ce début d’année « La désertion« , un roman fort sur l’interdépendance entre l’individu et la société, les jeux souterrains de pouvoir, de séduction, de désir d’appartenance et de manipulation. Ce roman étant un de mes coups de cœur de la rentrée, c’est avec plaisir que je partage avec vous les réponses de l’auteure à mes traditionnelles questions. Merci à elle d’y avoir répondu !

Lire la suite de « Chut c’est un secret avec Emmanuelle Lambert »

Publicités

Frédéric Aribit : « Le mal des ardents »

L’amour fou ? Qui n’a pas rêvé un jour d’une rencontre aussi brûlante qu’intrigante, aux lisières de la folie ? Avec virtuosité et chic, Frédéric Aribit nous entraine dans une danse enivrante où art et vie s’entremêlent avec furie et passion.

Lire la suite de « Frédéric Aribit : « Le mal des ardents » »

Citation de la semaine

« Parce que, dans la vie, il y a certes un dangereux quotient de rêve, mais dans les rêves aussi, il faut savoir lire sa vie, voir plus loin qu’elle. Voir plus loin que soi. Je sais d’expérience que c’est difficile et que souvent, cela fait mal. Mais si vous voulez qu’au moins en une chose je me vante, je vous dirai que, de cette vie gâchée qui fut la mienne, il me reste pourtant un sujet d’orgueil : j’ai appris quand j’ai mal, à ne pas crier. Cela m’a beaucoup servi ces jours-ci. »

Louis Aragon in « La Valse des adieux »

Philippe Delerm : « Et vous avez beau temps ? » La perfidie ordinaire des petites phrases

Entre la bière (La première gorgée de bière) et le mojito (Les eaux troubles du mojito), Philippe Delerm a inventé un genre qui lui est propre et que j’adore : l’instantané littéraire. Kesako ? Il pose un regard d’anthropologiste sur ces moments intimes de bonheur qui font le sel de la vie. Avec ce dernier recueil, Et vous avez eu beau temps ?, il s’intéresse à présent à décoder notre communication et le sous texte de ces petites phrases anodines que nous utilisons tous. Prêt(e)s à vous regarder dans un miroir ?

Lire la suite de « Philippe Delerm : « Et vous avez beau temps ? » La perfidie ordinaire des petites phrases »

Citation de la semaine

citation-de-la-semaine

« Ce n’est pas ce que l’on dit qui compte, mais ce qu’on entend. C’est fou comme la voix seule peut dire d’une personne qu’on aime – de sa tristesse, de sa fatigue, de sa fragilité, de son intensité à vivre, de sa joie. Sans les gestes, c’est la pudeur qui disparaît, la transparence qui s’installe. »

Philippe Delerm in « La première gorgée de bière » 

Emmanuelle Lambert : « La désertion »

Déserter ? Quitter son corps d’appartenance sans autorisation ou plus généralement abandonner une place que l’on s’est vu attribuer pour en prendre une autre, voilà les sens propre et figuré du titre de ce roman. Mais ce mot met aussi en évidence l’interdépendance entre le sujet et la société, les jeux souterrains de pouvoir, de séduction, de désir d’appartenance et de manipulation. Dès lors que l’on prend conscience de ce titre à la fois mystérieux et plein de souffrance cachée, on plonge dans la vie d’Eva Silber avec la sensation que cela va mal se finir. Préparez-vous à être surpris…

Lire la suite de « Emmanuelle Lambert : « La désertion » »