Objectif rentrée littéraire 2015

589!

Rentrée Littéraire 2015

589 romans vont déferler dans vos librairies de mi août à mi octobre 2015 dont :
68 premiers romans
393 romans français
(cf Livres Hebdo )

Amélie Nothomb, ne dérogera pas à sa régularité et publiera bien un court roman à la rentrée! Parmi les grands noms Christine Angot, Carole Martinez, Delphine de Vigan, Sorj Chalandon, Mathias Enard et Alain Mabanckou.

Mes impatiences :

 → romans français :

  • Delphine de Vigan, D’après une histoire vraie, Lattès, 26 août 2015, 478 pages, 20 euros
    (Récit de la rencontre de l’écrivain avec L., une femme inquiétante, et de la frontière très mince séparant le réel de la fiction.)
  • Carole Martinez, La terre qui penche, Gallimard, 20 août 2015, 368 pages, 20 euros
    (Blanche est morte en 1361 à l’âge de 12 ans mais son âme a continué de vieillir afin de perpétuer le souvenir des événements qui ont mené l’adolescente jusqu’à un sort funeste. Depuis sa tombe, elle raconte comment son père l’a conduite dans la forêt, vêtue de ses plus beaux atours et offerte au diable afin de faire cesser les temps de misère et d’éloigner l’ombre du mal noir qui a déjà tant tué.)
  • Thomas B. Reverdy, Il était une ville, Flammarion, 19 août 2015, 272 pages, 19 euros (Détroit, 2008. Alors que les maisons ne valent plus rien et que les gens s’en vont en les abandonnant, Eugène, un jeune ingénieur français, débarque pour superviser un projet automobile. Au même moment, l’inspecteur Brown enquête sur la disparition du petit Charlie, qui a grandi dans l’un de ses quartiers désertés.)
  • Mathias Enard, Boussole, Actes Sud, 19 août 2015, 480 pages, 21.80 euros 
    (Franz Ritter, musicologue viennois, est insomniaque, sous le choc d’un diagnostic médical alarmant. Il fuit sa nuit solitaire dans ses souvenirs de voyages, d’études et d’émerveillements.)
  • Claire Castillon, Les pêchers, L’Olivier, 13 septembre 2015, 208 pages, 17.50 euros
    (Tamara a choisi de faire sa vie avec Claude pour avoir une existence confortable. Mais elle a du mal à devenir l’épouse modèle dont il rêve. Elle est obsédée par le désir de retrouver son ancien amant, Quick, qui a rencontré Aimée, l’ex-femme de Claude.)
  • Jeanne Benameur, Otages intimes, Actes Sud, 26 août 2015, 176 pages, 18.80 euros 
    (Étienne, photographe de guerre, est pris en otage. Cette histoire raconte son enfermement et sa libération.)
  • Alain Mabanckou, Petit Piment, Seuil, 20 août 2015, 288 pages, 18.50 euros
    (L’histoire de Petit Piment, un jeune orphelin effectuant sa scolarité dans une institution d’accueil catholique. Lors de la révolution socialiste, il en profite pour s’évader. Adolescent, il commet toutes sortes de larcins. Il trouve refuge auprès de Maman Fiat 500 et de ses dix filles. Mais de nouvelles épreuves lui feront perdre la tête.)
  • Héléna Marienské, Les ennemis de la vie ordinaire, Flammarion, 19 août 2015, 320 pages, 19 euros 
    (Sept personnages addicts (alcoolisme, sport, jeux d’argent, sexe, cocaïne, etc.) sont réunis par Clarisse, la psy qui les suit, pour des séances de thérapie de groupe. Mais la cure ne les aide pas et ils décident tous les sept de s’associer pour gagner des tournois de poker en trichant et avoir enfin les moyens financiers pour nourrir leurs addictions.)
  • Isabelle Jary, Magique aujourd’hui, Gallimard, 27 août 2015, ? pages, 20 euros
    (Dans un futur proche, Tim, un jeune chercheur, entretient une relation fusionnelle avec Today, son assistant androïde. Ses supérieurs l’envoient en cure de déconnexion, seul à la campagne sans moyens de communication. Au coeur de la nature, il redécouvre les liens puissants qui peuvent unir l’homme à la Terre, au ciel et aux animaux. Pendant ce temps, Today s’essaye à l’autonomie.)
  • Amélie Nothomb, Le crime du comte Neuville, Albin Michel, 19 août 2015, 134 pages, 15 euros
    (Le comte Henri Neville est aux prises avec les tourments d’adolescence de Sérieuse, sa fille cadette, la désinvolture de son épouse et ses soucis financiers. Un jour, une voyante lui prédit qu’au cours d’une grande fête il va tuer l’un de ses invités. Cette révélation le bouleverse et il ne cesse de s’interroger sur l’identité de sa future victime.)
  • Emilie Frèche, Un homme dangereux, Stock, 19 août 2015, 283 pages, 19.50 euros 
    (En France, un homme convainc une femme de tout quitter et de laisser ses deux filles en Israël chez leur père. Pourtant, il n’y a pas de véritable amour entre eux : il souhaite simplement détruire cette femme car elle est juive.)
  • Nicolas Fargues, Au pays du p’tit, POL, 20 août 2015, 240 pages, 16 euros 
    (Le narrateur, 44 ans, enseigne la sociologie à l’université et vient de publier un essai qui critique violemment la France et ses habitants. Invité à l’étranger pour présenter ses thèses, il peut se livrer à ses deux occupations favorites : l’amour et les voyages.)

 → nouvelles :

  • Philippe Delerm, Les eaux troubles du mojito, Seuil, 20 août 2015, ? pages, 14.50 euros 
    (Un recueil de nouvelles sur les plaisir transgressif du mojito, la surprise provoquée par l’averse, la perfection de la pastèque, la nostalgie, l’amour et le bonheur.)

 → premiers romans :

  • Nathalie Côte, Le renversement des pôles, Flammarion, 19 août 2015, 192 pages, 16 euros 
    (Deux couples d’une quarantaine d’années ont loué des appartements voisins sur la Côte d’Azur. Ils veulent en profiter pour s’occuper de leurs enfants, se reposer et faire de nouveaux projets. Mais les vacances font surgir les problèmes, les rancœurs et les non-dits. )
  • Séverine Werba, Appartenir, Fayard, 19 août 2015, 260 pages, 18 euros 
    (Boris, le grand-père de la narratrice, n’a jamais parlé de la guerre, de la déportation, de la mort de ses proches. A sa mort, la jeune femme a repris un temps son appartement, avant de le vendre, ainsi que ses livres en russe et en yiddish. Ce n’est qu’une fois devenue mère qu’elle éprouve le besoin de reconstituer la vie de Boris et de sa famille avant et durant la guerre.)

Et vous quels livres attendez- vous?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s